Mbanza-Ngungu : Terminator, ses coéquipiers, dont deux femmes, des présumés bandits aux arrêts

Mbanza-Ngungu : Terminator, ses coéquipiers, dont deux femmes, des présumés bandits aux arrêts

Mobilisés, les services de sécurité de Mbanza-Ngungu réussissent à mettre la main sur Terminator et son complice la nuit du dimanche à lundi 22 mars. Soupçonnés d’écumer cette cité, ils sont appréhendés avec  notamment une arme.

A 2 heures du matin, un des coéquipiers de Terminator est arrêté. Plus tard, c’est Terminator, le grand prêtre comme l’appelle Didier Nsimba, l’administrateur du territoire qui est arrêté. Ces deux femmes, sa bailleresse et des habitants ont collaboré avec la police. Dans sa maison qu’il avait déjà quittée, il a été trouvé un calibre 12 avec des munitions, un béret rouge que portent les militaires du Camp Ebeya de Mbanza-Ngungu, des plaques d’immatriculation des véhicules d’occasions d’Europe, des cagoules, des jaquettes, des cartes sims…’’ Ce groupe doit être jugé en public. Nous allons mettre les moyens pour que ce monsieur quitte Mbanza-Ngungu pour Matadi, affirme Didier Nsimba. Il y a aussi des noms qui ont été cités. Je demande aux habitants de Mpete doivent dénoncer. ‘’

‘’ Tuons-les !’’, enrage la foule. Vipère, un jeune dit souffrir à cause de Terminator qu’il reconnait. ‘’ Mon père Roger Boketshu est à l’hôpital de Nsona-Kulu depuis une semaine à cause d’une balle qu’il(Terminator) a logée dans sa poitrine . Je garde encore les cartouches de son calibre 12. Qu’on le tue sinon, nous allons subir des représailles ‘’, craint-il. Terminator est accusé d’avoir tiré aussi sur deux autres personnes. La police a réussi à sécuriser les présumés bandits pour éviter que les habitants se rendent justice.

Leave a Reply

Your email address will not be published.