Quand la fondation Mambimbi s’investit dans l’assainissement des édifices et voies d’accès d’intérêt public, à Boma

Quand la fondation Mambimbi s’investit dans l’assainissement des édifices et  voies d’accès d’intérêt public, à Boma

Coup de balai sur le pont ville, travaux d’entretien, caniveaux débouchés, dalots aménagés… Une semaine des travaux herculéens de la fondation Mambimbi pour redonner la propreté à certains axes de Boma : les habitants en sont satisfaits.

Dix ans après sa construction, le pont ville subit une semaine de cure de jouvence. Curage de la rivière Kalamu grâce à un Caterpillar, re-peinturage, balayage de la chaussée… ‘’ C’est une première ‘’, s’étonne Elie, un passager. ‘’ On ne sait plus voir les ordures et tas de sable qui envahissaient ce pont ‘’,  se réjouit Blaise, un vendeur ambulant. 

En effet, les eaux qui provenaient des affluents Kabondo et Mbangu stagnaient sous le pont, elles charriaient des ordures des ménages.

Pont ville de Boma avant les travaux d’assainissement

Caniveaux curés

Mais, ce n’est pas tout. Au croisement des avenues Lumumba et Makhuku en direction du port international de  Boma, les caniveaux curés et couverts par des dalots métalliques. Du coup, les langues se délient. ‘’ Je crois que c’est de cette manière que nos politiciens devront travailler au lieu de donner de l’argent à des particuliers pour des fins égoïstes ‘’, encourage un conducteur de taxi. Poro Kovo lance : ‘’ Nous avons souffert pendant plusieurs années. Fini le calvaire !’’

Des malades mentaux utilisés comme éboueurs et des habitants utilisent le pont ville comme décharge publique. Ils y mettent du feu pour brûler des ordures endommageant ainsi les câbles électriques de la Société nationale d’électricité. Les caniveaux sont aussi des déversoirs de toutes sortes des déchets. Aimé Vangu assure la coordination de la fondation Mambimbi. ‘’ La mission de la fondation est aussi d’offrir un environnement assaini à la ville. Elle va étendre ses œuvres dans d’autres coins de Boma. Je demande à la population de bien soigner et préserver les œuvres acquises.’’, le coordonnateur de la Fondation Mambimbi Aimé Vangu.

C’est l’entreprise Afritec qui a réalisé les travaux.

Leave a Reply

Your email address will not be published.