RDC : 20 ans de travaux forcés contre Michel Djamba et Delon Kapay pour détournement des frais de la gratuité de l’enseignement

RDC : 20 ans de travaux forcés contre Michel Djamba et Delon Kapay pour détournement des frais de la gratuité de l’enseignement

Après quelques jours d’audience foraine, la Cour d’appel de Kinshasa-Gombe rend son jugement dans l’affaire du détournement des frais destinés à la gratuité de l’enseignement jeudi 25 mars. Elle condamne Michel Djamba Kaombe, l’Inspecteur Général de l’Enseignement primaire, secondaire et technique(EPST) et Delon Kampay, directeur National du service de contrôle et de paie des enseignants (Secope) à 20 ans des travaux forcés.

Outre la peine de 20 ans des travaux forcés,Michel Djamba et Delon Kapay sont condamnés aux peines accessoires:5 ans d’inéligibilité, de droit de vote, d’accès aux fonctions publiques ,la privation du droit à la condamnation et à la libération conditionnelle,au remboursement de l’argent détourné et aux paiements de 100 millions de francs congolais(50 000$) chacun de dommages et intérêts. Delon Kapay s’est effondré pendant que le juge prononçait le jugement. Il a été évacué pour des soins.

Après une enquête de l’Inspection générale des finances, ils étaient soupçonnés de détournement de plus de 10 millions de dollars des frais destinés à la gratuité de l’enseignement primaire en RDC(la fourniture des biens et services, l’achat des fournitures des bureaux générales de l’EPST et retrait irrégulier d’argent pour Michel Djamba et pour les frais de fonctionnement du Secope pour Delon Kapay). Ils ont présenté des fausses pièces factures.

Leave a Reply

Your email address will not be published.