Ces quatre grands projets que l’Unesco veut réaliser en faveur de l’église kimbanguiste

Ces quatre grands projets que l’Unesco veut réaliser en faveur de l’église kimbanguiste

L’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco) est séduite par le travail que réalise l’église kimbanguiste. Son représentant résident en RDC Jean-Pierre Ilboudo annonce depuis Nkamba, au Kongo central, quatre projets que son organisation compte réaliser au bénéficie de cette communauté. Ça urge !

Un centenaire avec de grandes nouvelles pour l’église kimbanguiste! Son joyau : le musée Simon Kimbagu nouvellement sorti de terre suscite de l’intérêt pour l’Unesco. ‘’ Le musée pour nous est un lieu d’apprentissage de l’histoire et pour que le musée de Nkamba soit aux normes internationales, nous avons décidé d’apporter un appui technique pour que le conservateur du musée soit formé à la gestion et au management des musées ‘’, annonce le représentant de cette organisation en RDC. Pour que les éléments qui s’y trouveront soient consultés à travers le monde, ‘’ils seront digitalisés, numérisés ‘’.

Lire aussi:Quelle valeur représente le musée Simon Kimbangu pour les Kimbanguistes ?

Tout au plus tard le 6 avril prochain

Mais, ce n’est pas tout. Kinshasa ou Nkamba, va abriter un colloque international sur la résistance à l’administration coloniale. Les onze pays de l’Afrique central seront invités à témoigner. Objectif : que les générations futures sachent que des hommes et des femmes ont résisté à l’administration coloniale à l’exemple de Papa Simon Kimbangu. Un accent sera notamment mis sur le rôle de l’église, des femmes, des jeunes et des syndicats.

A cela s’ajoutera, l’inscription sur la liste indicative du patrimoine immatériel de l’humanité, le kimbanguiste. ‘’ Il porte de très grandes valeurs sur la résistance, la notion de l’humanisme et la paix ‘’, reconnait Jean-Pierre Ilboudo qui promet ‘’la création d’une chaire Unesco sur la culture de la paix, la gestion des conflits, la résistance et le dialogue interreligieux à l’université Simon Kimbangu‘’. Et de conclure : ‘’l’Unesco veut apporter son soutien au travail que les kimbanguistes font et que nous prenons avec beaucoup de considération. Ces quatre projets seront réalisés à partir d’aujourd’hui jusqu’au 6 avril 2022.’’ ”L’événement phare de ce centenaire était l’ouverture du musée Simon Kimbangu. Malheureusement, son presque initiateur, le professeur Sabakinu n’était pas là pour voir son œuvre parce que décédé. Effectivement, il faut avoir un personnel formé capable de conserver les œuvres qui y seront placés. C’est une bonne initiative prise par l’Unesco ”,encourage l’historien Deo Nkusu,ministre sortant des Relations avec le Parlement. ” La chaire Unesco là aussi tombe à point nommé estime-t-il. En dépit du traitement dégradant subi, Simon Kimbangu n’a jamais prôné la violence. C’était un homme épris de paix. C’est d’ailleurs pour ca que les kimbanguistes ne sont jamais du côté de ceux qui prennent les armes. Cette chaire est importante dans ce pays où la violence armée ne s’est jamais arrêtée. Cependant, il faut former les enseignants kimbanguistes en la matière .”

Le représentant résident de l’Unesco en RDC Jean-Pierre Ilboudo parlait aux fidèles kimbanguistes au nom de la directrice générale de l’Unesco Audrey Azoulay qu’il a représenté aux festivités du centenaire de l’église kimbanguiste à Nkamba et ce, après son entretien avec le chef spirituel Simon Kimbangu.

Photo Ratelki

2 Responses to "Ces quatre grands projets que l’Unesco veut réaliser en faveur de l’église kimbanguiste"

Leave a Reply

Your email address will not be published.