En RDC, des directeurs des radios communautaires formés en marketing pour l’indépendance de leurs médias

En RDC, des directeurs des radios communautaires formés en marketing pour l’indépendance de leurs médias
Partagez

L’avenir des radios communautaires est menaçant en RDC. La rentabilité financière est un souci entravant ainsi leur mission. Pour une solution, des directeurs de ces médias de proximité du grand Bandundu, Equateur et Kongo Central ont été formés par Internews en marketing radio, à Kinshasa, en RDC.

‘’Diriger avec objectivité et rigueur. Que chacun puisse faire son travail et produire des résultats. Faire connaître la radio, se battre contre la pauvreté et aussi contre les concurrents ‘’, encourage l’expert en développement radio, Michel Colin. C’est lui qui, durant trois jours du 5 au 7 avril a assuré cette formation sur le marketing radio focalisée sur le développement des business plans et des nouvelles activités génératrices des revenus.

En RDC, les directeurs des radios communautaires ont des idées incrustées dans leur tête : la radio communautaire ne demande pas l’argent, elle travaille pour la communauté car, c’est son initiative.   Problème, moins d’efforts fournis pour que leurs radios génèrent des recettes. Ils se contentent parfois des communiqués qui coutent entre 1000 fc (0,5$) et 2000 fc (1$) Du coup, le matériel devient obsolète, le programme en pâtit. ‘’ Vous  avez la responsabilité de générer des recettes  pour améliorer les conditions de travail et les conditions de programme’’, leur fait-il observer. Michel définit d’ailleurs la radio comme ‘’ un média d’information gratuite et un support de communication payant’’. Il explique les atouts de ce médium de masse, la distinction entre une information et une publicité, les différentes sources de revenus, le tarif publicitaire, l’organisation d’une équipe qui gagne, les méthodes commerciales. Il s’agit en effet, des stratégies de génération de revenus traditionnels et en ligne etc.  

Accompagnement garantie

 ‘’ Le projet Medias 2I aide les médias congolais à transiter vers le numérique. Mais également la radio et la presse écrite. Je vous remercie d’avoir participer à cette formation qui a pour but d’avoir  ses nouvelles activités génératrices des revenus afin de pouvoir consolider votre indépendance financière relier à l’indépendance de la ligne éditoriale ‘’, rappellele directeur pays Internews Karim Bernard-Dende.

Cette formation, les directeurs des radios communautaires en avaient besoin. ’’ Nous remercions internews et notre formateur pour cette session qui tombe à point nommé. Beaucoup de défis sont à relever, estimeCélestin Kashala de la radio Bangu, au Kongo central, qui a prêté sa voix à tous les participants. Nous rentrons comme des militaires blessés qui vont réfléchir sur comment jouer en contre-attaque. Et donc, nous vous rassurons de tout mettre à profit pour pérenniser les acquis de la présente session. Mais nous sollicitons de vous un suivi. ‘’

A cette demande, la réponse de cette ONG américaine n’a pas tardée. ’Pour la transition numérique explique l’orateur,  nous voulons aussi  le faire en individuel tenant compte des besoins de chaque médias. Mais il faut vraiment que nous nous mettions ensemble pour mesurer l’impact des outils qui seront mis à votre disposition. C’est un début de partenariat, nous allons être ensemble pour les deux années à venir en ligne ou en présentiel. Et je suis excité de travailler avec vous. Nous comptons donc sur vous pour mettre en pratique les acquis de la formation qu’on vous a dispensée et nous n’allons pas  vous lâcher’’ promet Blaise Banyabo, le chef de projet Médias innovants et indépendants 2I, d’Internews.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.