Le gouvernement Sama pourra-t-il construire le port en eaux profondes de Banana,moderniser les ports de Boma et Matadi?

Le gouvernement Sama pourra-t-il construire le port en eaux profondes de Banana,moderniser les ports de Boma et Matadi?
Partagez

Chapelet de bonnes intentions, la construction du port en eaux profondes de Banana, des ports de Boma et Matadi par le gouvernement Sama Lukonde? En tout cas, ce gouvernement place ce projet en bonne place dans son programme de 2021 à 2023 qu’il a défendu le 26 avril à la chambre basse.

Du déjà entendu, le discours de la construction du port en eaux profondes de Banana, de la modernisation des ports de Boma et Matadi. Mais cela n’a tout de même pas empêché les députés et les personnes venus soutenir le gouvernement des  » warriors  » d’applaudir lorsque Sama Lukonde, le Premier ministre l’annonce. Ce port qui doit être construit à la cité côtière de Moanda, au Kongo central avant le pont route-rail Kinshasa-Brazzaville doit l’être sur base du contrat revisité. Le gouvernement estime qu’il faut dans ce cas  »poursuivre et finaliser le contrat de concession avec Dubaï Port ». Ce vaste projet implique aussi la création de l’autorité portuaire nationale pour la gestion des ports publics.

Moderniser les ports de Boma et Matadi

Ce n’est pas tout. Les  »warriors » pensent aussi aux ports de Boma et Matadi avec ses infrastructures vétustes. Ils comptent  » les réhabiliter et les moderniser  ».
Mais pour cela, le gouvernement compte tout simplement rendre effectif le financement déjà disponible dans une banque commerciale de la place, obtenu d’une créance de la société commerciale des transports et des ports sur l’Etat congolais.
Face à la concurrence déloyale que subit cette société, il est décidé de supprimer tous les ports privés illégaux. Il est aussi projeté la réhabilitation de la nationale n°1 Matadi-Kinshasa.
Un autre projet qui intéresse le Kongo central est la construction de Inga3 et de Grand Inga. Le gouvernement envisage attirer les investisseurs et mieux coordonner la gestion de ces grands projets.
Le programme triennal est chiffré à 36 milliards de dollars. De l’argent qu’il faut trouver absolument pour que notamment les projets qui concernent le Kongo central réussissent. Ce qui n’est pas impossible mais difficile.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.