A Nkamba, Edingwe reconnait la ”divinité” de Simon Kimbangu

A Nkamba, Edingwe reconnait la ”divinité” de Simon Kimbangu
Partagez

Arrivé le 29 avril dans la soirée à Nkamba, au Kongo central, Edingwe, l’ancien célèbre catcheur congolais a été reçu le lendemain par le chef spirituel Simon Kimbangu. Il a reconnu que le représentant légal de l’église Kimbanguiste est son ” Dieu ”.

Pour rencontrer celui qu’on appelle par révérence ” Papa ”, Edingwe alias ” Moto na ngenge ” se met sur son trente et un : superbe costume noir, assorti d’une belle chemise blanche (Moto na ngenge, un chanceux, Ndlr).Sa coiffure :crête iroquoise comme à l’accoutumée. A ses côtés, son épouse. A genoux, ils avancent en larmes devant le chef spirituel Simon Kimbangu sous un air de la fanfare mythique Kimbanguiste. ” Je suis heureux d’être ici, je suis venu chez mon Dieu ”, fait-il allégeance. Cris des fidèles Kimbanguistes, pleurs amplifiés d’Edingwe. ” Je croyais que l’église Kimbanguiste appartenait aux Bakongo. Ici, je rencontre toutes sortes de tribus. A Kinshasa, on me trompe sur les Kimbanguistes ”, confesse-t-il (Bakongo, originaires du Kongo central, Ndlr).

” Soutenez-moi! ”

C’est pour la première fois que cette célébrité reconnue notamment pour ses mysticismes foule les pieds de Nkamba, appelé ” la nouvelle Jérusalem ”. ” Je viens auprès de vous avec toutes mes peines. J’ai voyagé partout dans le monde où j’ai battu des gens mais je ne l’ai pu avec vous. Vous êtes mon ” Dieu ”, pardonnez-moi ! ”, l’implore-t-il. Sur ces entrefaites, il éclate de nouveau en sanglots. Il se rapproche du chef spirituel et le supplie : ” Soutenez-moi! Je n’ai plus de force . ” ” Pour le reste, nous en parlerons ”, lui susurre ” Papa Simon Kimbangu ”.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*