Matadi : le maire ordonne la destruction des dépôts de fortune des vendeurs du carburant

Matadi : le maire ordonne la destruction des dépôts de fortune des vendeurs du carburant

Les dépôts de carburant qui jouxtent le mur du centre protestant Lisanga en face du Camp Redjaf, à Matadi, ne sont plus visibles depuis le mercredi 5 mai. Le maire Pathy Nzuzi a sommé leurs propriétaires de les détruire.  

Sur l’artère  rond-point Mzee Laurent-Désiré Kabila (ex 24 novembre) et le centre protestant Lisanga, on ne voit plus que les ruines des dépôts de carburant. Dans ces dépôts, de nombreux bidons de carburant s’y trouvaient. ‘’ Quelle quantité de carburant avons-nous ici ! On doit protéger l’industrie locale. On a SEP et Cobil qui engagent des Congolais ‘’, soutient-il. Des ‘’Kadhafi ‘’, en avaient même fait des habitations (‘’Kadhafi ‘’, vendeurs du carburant dans des bidons dans les rues, Ndlr). Le maire a trouvé des matelas, moustiquaires, vêtements, ustensiles… ‘’ Ce stockage doit être détruit, disait, Pathy Nzuzi. Quand il y aura incendie, les gens vont interpeller le maire. ‘’  Il rappelle à ces ‘’Khadafi ‘’, qu’il y a peu, un incendie a été déclaré au rond-point Buima le 27 avril dernier après qu’un jeune qui tétait du chanvre avec son ami dans un dépôt de carburant a jeté un joint de chanvre.

Lire aussi:Matadi : un incendie qui serait causé par un joint de chanvre ravage des maisons commerciales à Buima

Un autre avait eu lieu rond-point Mzee Laurent-Désiré Kabila le 6 février dernier.

Lire aussi:Matadi: incendie à la cabine 24 novembre

Le maire a décidé de démolir les étals, dépôts, bars, échoppes le long des artères principales de sa ville qui mettent en danger ses administrés.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*