RDC : les radios communautaires vont accompagner le gouvernement pendant l’état de siège dans le Nord-Kivu et l’Ituri

RDC : les radios communautaires vont accompagner le gouvernement pendant l’état de siège dans le Nord-Kivu et l’Ituri


Les médias communautaires vont sensibiliser la population pendant l’état de siège. C’est leur réponse à l’appel du président de la République. Leurs représentants l’ont affirmé au ministre de la Communication et médias, à Kinshasa.  

Le ministre de la communication et médias, Patrick Muyaya a reçu pour une séance d’information, la Fédération des radios de proximité du Congo, FRPC, en son cabinet ce jeudi 6 mai 2021. Au menu : l’état de siège décrété par le Chef de l’Etat dans les provinces de Nord Kivu et de l’Ituri dans l’Est de la RDC. 
Comment les médias peuvent-ils s’investir dans la communication et la sensibilisation pendant cette période cruciale? Cette préoccupation sur l’état de siège décrété en Ituri et au Nord-Kivu, deux provinces de l’est de la RDC minées par l’insécurité, le ministre Patrick Muyaya l’a mieux fait paraître à la délégation de la Fédération des radios de proximité du Congo ( FRPC ) conduite par son secrétaire permanent  Adelin Mboma. ” Vous êtes appelés à encourager nos forces armées et à sensibiliser la population pour qu’ensemble nous puissions soutenir le chef de l’État ”, a conseillé le ministre qui reconnaît la force des radios communautaires. ” C’est d’abord une réunion de prise de contact. Une initiative du ministre que nous avons appréciée. La FRPC est une plate-forme qui regroupe plus de 450 radios communautaires à travers le pays  Il est tout à fait logique que nous soyons mis au courant de ce que signifie l’état de siège. Le ministre a éclairé notre lanterne. En tant que fédération, il est de notre devoir de voir comment impliquer nos réseaux en province pour une sensibilisation de la  communauté  jusqu’à la base ”, explique Adelin Mboma. 


Médias surfacturés


Le président de la République Félix Tshisekedi a proclamé l’état de siège le 3 mai dernier. Il a particulièrement demandé aux journalistes ”d’appuyer à travers leurs programmes respectifs l’action des forces armées ”. ” Les radios communautaires au-delà de notre mission d’informer, travaillent également pour promouvoir la paix. Et, par rapport aux attentes des autorités, nous ne ménagerons aucun effort afin d’impliquer activement les communautés à la base dans le but d’accompagner le gouvernement dans cette démarche ”, promet le secrétaire permanent de la FRPC. 
Profitant de cette rencontre, la délégation de la FRPC a abordé la question relative aux statuts des radios communautaires. Jean Claude Lumisa, chargé des programmes de la fédération a plaidé la situation de leurs médias victimes de la surtaxation due à la confusion juridique entretenue qui les assimilent aux radios privées commerciales alors qu’elles sont tout simplement des Asbl. En effet, la FRPC mène depuis belle lurette une campagne en faveur de la reconnaissance légale des statuts des radios communautaires en RDC. La loi de 1996 fixant les modalités de l’exercice de la liberté de la presse ne fait pas mention de cette catégorie des médias. Obtenir la modification des statuts juridiques et fiscaux de cette loi qui doit intégrer les spécificités des radios communautaires est l’objectif poursuivi.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*