RDC: le respect des droits humains au centre d’une entrevue entre l’ambassadeur des USA et le ministre Puela

RDC: le respect des droits humains au centre d’une entrevue entre l’ambassadeur des USA et le ministre Puela
Partagez

Droits humains, domaine névralgique pour les USA. Le pays de Joe Biden est prêt à cheminer avec la RDC pour la garantie de ces droits inaliénables des Congolais. Mike. A. Hammer l’ambassadeur américain en RDC, s’est entretenu mardi 11 mai avec Albert-Fabrice Puela, le ministre des Droits humains à ce sujet.

Pour un instant de prise des photos entre Mike. A. Hammer et Albert –Fabrice Puela, tout se passe devant le portrait de Martin Luther King. Ce n’est pas pour rien que cette figure emblématique, défenseur des droits humains  trône sur le mur du bureau de cet avocat. C’est aussi la corde sensible des Etats-Unis.  »Je suis venu offrir le soutien des USA aux efforts de la RDC à faire respecter les droits humains. Nous envisageons un dialogue entre les deux pays pour promouvoir les droits humains’’, explique l’ambassadeur Hammer. Il désigne la situation de l’est de la RDC ‘’comme tragique avec les violations des droits de l’homme qui continuent tous les jours à cause du terrorisme des ADF, des troupes armées‘’.  ‘’Les militaires des FARDC et les autres autorités ne doivent pas s’illustrer dans des violations des droits de l’homme parce qu’on doit protéger la population‘’, conseille-t-il avant d’exprimer le soutien de son pays aux efforts du président de la République pour mettre fin à l’impunité.

Entretien fructueux

En RDC, les journalistes continuent d’être victimes des menaces, d’arrestations… ‘’Ce sont des violations de la liberté de presse‘’, souligne Hammer. Les échanges ont aussi tourné autour de cela. En effet, le rapport de Journaliste en danger (JED) 2021 répertorie 47 cas depuis le début de l’année. Celui de Reporters sans frontières de la même année classe la RDC 149ème  sur 180 pays.  

Lire aussi:‘’ Les atteintes à la liberté de la presse se maintiennent à un niveau alarmant‘’ : rapport 2021 de RSF sur la RDC

Le diplomate américain va travailler avec le ministre des Droits humains pour initier une loi au Parlement de lutte contre la traite humaine en RDC. Ils ont aussi été préoccupés par la question des enfants soldats et des enfants qui travaillent dans les mines.  »La réunion a été très productive, conclut l’ambassadeur des USA. On a parlé de tous les sujets ponctuels sur les questions des droits humains, j’espère qu’il y aura une très bonne coopération entre nos deux gouvernements. »

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.