Au rond-point Mwangeji à Kolwezi, capitale mondiale du cobalt, Félix Tshisekedi lance un message aux miniers

Au rond-point Mwangeji à Kolwezi, capitale mondiale du cobalt, Félix Tshisekedi lance un message aux miniers
Partagez

L’heure a-t-elle sonné pour rompre le paradoxe pays scandale géologique aux populations pauvres ? En tout cas, le message de Félix Tshisekedi aux habitants démontre qu’il veut changer les choses. Le président de la RDC, au rond-point Mwangeji, dans la ville riche de Kolwezi notamment en cobalt, leur annonce que désormais le partenariat avec les multinationales qui exploitent les minerais stratégiques sera gagnant-gagnant.

Rond-point Mwangeji, carrefour de Kolwezi. C’est devant le monument qui symbolise la richesse minière de cette ville que le président de la République s’adresse aux habitants. ‘’ Le Lualaba, le Grand Katanga, la RDC sera la capitale mondiale des minerais stratégiques. Le monde ne doit pas évoluer sans nous, nous devons développer notre pays. Les jeunes doivent travailler, aller à l’école, les vieillards doivent bénéficier d’une bonne retraite ‘’, embale Félix Tshisekedi. Mais comment y arriver ? ‘’ Il faut un partenariat gagnant-gagnant entre les investisseurs et nous‘’, estime-t-il.

Le sol de Kolwezi, chef-lieu du Lualaba est gorgé notamment du cobalt. Il est la réserve mondiale de ce minerai. Bien que cette province soit riche en minerais, les habitants sont pauvres. L’eau, l’électricité, les routes, les écoles, les hôpitaux…posent de sérieux problèmes. ‘’ Ce n’est pas seulement leur faute (les investisseurs étrangers, Ndlr) mais aussi celle des Congolais qui ont mal négocié le contrat. Et, le peu qu’ils gagnent va dans leurs poches. Je suis venu pour rencontrer les partenaires qui investissent dans les mines. Certains viennent avec rien, s’enrichissent et nous, nous continuons à nous appauvrir ‘’, dénonce le président de la République.

‘’ Il faut la solidarité et l’unité nationale ‘’

Il arrive dans une province qui était minée par la division entre les originaires et certains non originaires mais aussi entre les pros-Richard Muyej, le gouverneur retenu à Kinshasa et les pros-Fify Masuka (qui a accueilli le gouverneur), la vice-gouverneur qui assure son intérim. ‘’ Félicitations parce qu’on voulait vous diviser mais vous avez tenu bon. La force de la jeunesse réside dans l’unité. Il n’y a pas une seule tribu qui va reconstruire le Congo. Ne suivez pas le discours de la haine et de la division ‘’, leur a-t-il conseillé.

En ce moment où le président de la République a proclamé l’état de siège en Ituri et au Nord-Kivu pour restaurer la paix dans cette partie de l’est de la RDC, il estime ‘’ qu’il faut la solidarité et l’unité nationale ‘’. Il s’est insurgé contre la campagne de diabolisation menée contre les deux nouveaux gouverneurs militaires qu’il a nommés dans ces deux provinces au motif qu’ils seraient impliqués dans des tueries. Aux jeunes qui deviennent des ‘’Bakata Katanga ‘’, il leur a annoncé qu’ils seront démobilisés et bénéficieront d’un travail.

Avant Kolwezi, Félix Tshisekedi était à Lubumbashi où iIl a promis restaurer la paix en RDC.

Photo presse présidentielle

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.