Le président Paul Kagame ne reconnaît pas qu’il y a des crimes à l’est de la RDC

Le président Paul Kagame ne reconnaît pas qu’il y a des crimes à l’est de la RDC
Partagez

Le président rwandais Paul Kagame contredit le prix Nobel congolais Denis Mukwege qui lui, parle des crimes commis à l’est de la RDC. Il le tacle même au cours de l’interview qu’il a accordée à RFI et à France 24 pendant qu’il séjourne à Paris en France pour participer au sommet sur l’économie africaine.

Paul Kagame reconnait les avancées entre la France et son pays au sujet du génocide de 1994. Quand il parle de la justice et des responsabilités, la question lui est aussi posée sur la RDC. ”Toujours au sujet de la justice et des responsabilités, le mois dernier (avril, Ndlr), Denis Mukwege, le prix Nobel congolais était à Paris. Il a demandé à la France d’aider que justice soit rendue contre les responsables des crimes dans l’est de la RDC. Certains sont les faits des soldats de la région des pays voisins selon les experts de l’ONU. Seriez-vous d’accord que ses officiers rwandais soient poursuivis pour des crimes commis en RDC suite au génocide ? ” ” Comme vous le savez, peut-être, le rapport du projet mapping était extrêmement politisé et en réalité, il est hautement contesté par les gens que ce soit en RDC ou dans les pays voisins. Il a été très politisé ”, estime-t-il (Le rapport du projet Mapping concernant les violations les plus graves des droits de l’homme et du droit international humanitaire commises entre mars 1993 et juin 2003 sur le territoire de la République démocratique du Congo)..

Théorie du double génocide?

Puis le président rwandais attaque le prix Nobel. ”Mukwege devient un symbole, un outil des forces que l’on n’aperçoit pas et il reçoit un prix Nobel. Et donc, on lui dit quoi dire”, conclut Kagame. Il rappelle qu’il y a eu d’autres rapports qui sont sortis et qui contestent et qui disent tout à fait l’inverse (du rapport mapping, ndlr). La réponse du président rwandais semble tiquer la journaliste qui rebondit : ”Le contraire qu’il n’y a pas eu crimes dans la région?”.  Kagame persiste: ”Mais il n’y a pas eu crime”. A cette réponse, la journaliste insiste: ”A l’est de la RDC?”  ”Non, absolument pas. Que ce soit pour les personnes évoquées ou des pays cités. C’est si vous voulez, la théorie du double génocide qui est à l’œuvre”, répond-il. 

Or, la partie de l’est de la RDC est en proie à l’insécurité depuis plus de deux décennies avec plus de 5 millions de morts. C’est la raison de l’état de siège décrété en Ituri et au Nord-Kivu par Félix Tshisekedi. Les déclarations du président Paul Kagame vont déranger

Photo presse présidentielle

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.