Boma: journalistes et comédiens formés pour sensibiliser les habitants à se faire vacciner contre la Covid-19

Boma: journalistes et comédiens formés pour sensibiliser les habitants à se faire vacciner contre la Covid-19
Partagez

A Boma, des médias se font l’écho des informations erronées sur le vaccin contre la Covid-19 . Il faut aussi ajouter les rumeurs véhiculées par le bouche à oreille. Du coup, les habitants exposés à cette pandémie rechignent à se faire vacciner. Pour lutter contre l’infox, la Zone de santé urbaine de Boma a formé des professionnels des médias et des acteurs du théâtre à sensibiliser les habitants.

Les vingt journalistes et comédiens ont suivi des notions clés sur le vaccin AstraZeneca en prélude de la campagne de vaccination contre la Covid-19 qui aura lieu à Boma les tous prochains jours. Pour être de bons ambassadeurs de ce vaccin, ils ont d’abord voulu eux-mêmes maîtriser la matière. D’où leurs questions sur: le type de vaccin, le choix d’AstraZeneca, ses caractéristiques, les personnes concernées pour l’administrer, le déroulement de la campagne… ‘‘Ce vaccin choisi par la RDC est le même que celui administré en Europe et ailleurs. Que personne ne vous trompe’’, apaise le médecin chez de zone de Santé de Boma Dr. Kennedy Nzebo. AstraZeneca est en liquide, prêt à l’emploi. Son administration se fait par injection intramusculaire. Le vaccin réduit les hospitalisations dues à la covid-19. A la personne qui le reçoit, la protection maximale est probable à partir de la 2ème semaine après la 2ème dose »

Lire aussi :Covid-19 : le gouverneur Atou Matubuana se fait vacciner pour montrer l’exemple

Journalistes et comédiens prêts

Pour cette campagne, trois groupes constituent les cibles de la vaccination: le personnel soignant, les personnes souffrant de comorbidités, les femmes enceintes à haut risque d’exposition à la Covid-19. Une consultation médicale est conseillée avant de prendre sa dose de vaccin. La vaccination se déroulera dans les sites fixes qui seront indiqués par la zone de santé. Les journalistes doivent mobiliser à travers les émissions. Marie Nzita, présidente de la task force communication de la division provinciale de la santé Kongo central a exhorté les participants à persuader les parents. ‘’Ces derniers doivent savoir que le vaccin contre la Covid-19 ne concerne pas les enfants. Donc vous direz aux parents de ne pas garder les enfants à la maison au risque de les exposer aux éventuelles épidémies. Ils doivent continuer à les emmener à la consultation préscolaire pour leur vaccination de routine’‘, recommande-t-elle. ‘’Nous avons eu des informations nécessaires pour balayer les zones d’ombre qui empêchent la communauté à accepter ce moyen de prévention », se réjouit Christine Mbumba, journaliste de la radio Sango Malamu.  »La tâche est immense mais puisque la maladie est là et que le gouvernement a trouvé une solution, nous allons conscientiser la population », rassure pour sa part Gracia de Buombula Fm.

La vaccination bientôt une exigence
Aux acteurs de théâtres, la zone de santé attend la production des sketchs et autres supports pour renforcer la communication. Consultant UNICEF, Fils Bodo prévient :  »

Le vaccin qui sera donné ne va pas arrêter la maladie mais ça prévient les risques de contamination. Je demande à la population de se faire vacciner. Cela pourrait motiver les autorités à revenir sur certaines décisions comme la levée du couvre-feu. Et les gestes barrières devraient rester de mise. La vaccination devient de plus en plus une exigence de pratique sanitaire. On ne pourra plus franchir certaines frontières dans l’avenir sans une carte qui atteste qu’on a reçu ses doses de vaccin. »

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.