Lutte contre les décès maternels au Kongo central: le plaidoyer des femmes médecins se mue en édit

Lutte contre les décès maternels au Kongo central: le plaidoyer des femmes médecins se mue en édit
Partagez

Le plaidoyer de l’Association des femmes médecins œuvrant au Congo(Afemoco), section du Kongo central sur la prise en charge des accouchements et des consultations prénatales en vue de lutter contre les décès maternels en voie d’obtenir un écho favorable. Le député provincial Samuel Nimi, vice -président en a fait sien. Du coup, il l’a mué en édit. 24 heures après la réunion s’est tenue à l’Assemblée provinciale entre les députés provinciaux, le gouvernement provincial et les femmes médecins, l’édit est déclaré recevable jeudi 27 mai.

L’édit s’appellera fonds provincial d’appui à la prise en charge des consultations prénatales, des accouchements et de la formation des prestataires de santé en province. Samuel Nimi l’a endossé. ” Le taux élevé des décès dû à la maternité nous interpelle. Voilà pourquoi, nous nous sommes engagés pour accompagner l’action des femmes médecins. Cette proposition de loi sera voté par la majorité des députés j’en suis sûr’’, soutenait-il.
Au Kongo central, environ 200 femmes meurent chaque année alors qu’elles vont à la maternité pour donner la vie. ” L’objectif du développement durable 3 stipule qu’aucune femme ne doit mourir en donnant a vie. Malheureusement, notre pays la RDC occupe le 5ème rang de décès maternel dans le monde et le Kongo central est la 3 ème province de notre pays qui porte le lourd fardeau des décès maternel après l’Ituri et le kwuilu ”, ajoute Dr Anne-Dédé Kinkela. Dr Angèle Mabiala, de l’ONG Mama Sofia que conseille que ‘’les femmes suivent correctement les Consultations prénatales(CPN) car au cours des CPN on peut détecter les grossesses à risque et les précautions seront prises par les prestataires. En plus, la notion de la planification familiale est aussi importante afin de reposer l’utérus’’.

Sensibiliser
Une fois l’édit adopté, l’Afemoco a promis de mobiliser d’autres organisations de la société civile. Les grossesses précoces, celles survenues trop tard ou trop tôt et une sexualité responsable et protégée, toutes ces matières seront prise en compte dans la sensibilisation pour réduire le taux des décès dû à la maternité selon les femmes médecins.
L’édit est envoyé à la commission socio-culturelle pour être toiletté.
Ministre provincial de la santé Dr Mawate a rassuré que le gouverneur provincial va soutenir ce fonds.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.