Le transformateur de Thomas Mundele refusé, les habitants de La Tortue renouent quand même avec l’électricité

Le transformateur de Thomas Mundele refusé, les habitants de La Tortue renouent quand même avec l’électricité
Partagez

Les habitants de La Tortue et autres en ville-haute desservis par la cabine Sitatala peuvent désormais jouir du courant électrique après deux semaines d’avarie de leur transformateur. La Société nationale d’électricité(Snel) s’est assumée en remplaçant deux transformateurs à la place de celui proposé par Thomas Kiakokua, alias Thomas Mundele.

Des bruits comme si l’équipe nationale de la RDC venait de marquer un but ! Il est 17 Heures, jeudi 3 juin. Les lampes s’allument, la musique tonitruante se fait entendre…Ce n’est que le rétablissement de l’électricité constatent des passants qui ne sont pas du quartier mais un ouf de soulagement pour les habitants de La Tortue, Dorcas et autres. ‘’ Nous sommes contents parce que nous avons souffert. Nous croupissions notamment sous la menace de l’insécurité. Merci à la Snel ‘’, lance une habitante. ‘’ Il faut sécuriser ces transformateurs car il y a trop d’actes de vandalisme dans ce quartier ‘’, prévient un autre habitant.  Ils sont restés dans le noir depuis le 20 mai et l’espoir de renouer avec le courant électrique était annoncé pour le 20 juin, à en croire plus d’un. Ces habitants ont, finalement, fondé leur espoir sur la proposition de l’offre par Thomas Mundele d’un transformateur de 1 250 Kva. Malheureusement, les autorités notamment de la ville et de la province, selon des sources concordantes s’y sont opposées soutenant que c’est le rôle de l’Etat. ‘‘Ce n’est pas la première fois que des élus et des personnalités fassent des dons aux habitants mais pourquoi on le lui refuse au moment où ils ne sont pas à même de nous satisfaire ? Ils ont peur de sa popularité ’, concluait Perry Luambi, un jeune qui emballait d’autres, le 30 mai dernier.

Deux transformateurs

Petite tension des jeunes qui ont brûlé des pneus. La Snel elle, a vite résolu le problème avec deux transformateurs en provenance de sa direction générale. C’est son directeur provincial Ruffin Panzu qui lui-même accompagne ses appareils de 630 Kva chacun. ‘’ Pour nous, il fallait avoir du courant électrique, le reste ne nous concerne pas ‘’, lance Pauline, une dame arborant un sourire. Le premier transformateur a été mis en marche, le second le sera bientôt pour que finalement, tout le monde soit desservi.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.