Députée Nelly Muinga : ‘’ le prochain gouverneur doit être une personne éprise des valeurs kongo ‘’

Députée Nelly Muinga : ‘’ le prochain gouverneur doit être une personne éprise des valeurs kongo ‘’
Partagez

La députée nationale Nelly Muinga, élue de Songololo et son collègue Papy Mantezolo, élu de Luozi, au Kongo central, étaient reçus, le 10 juin dernier par le vice-Premier ministre de l’Intérieur. Ils ont déclaré qu’il y aura bel et bien élection du gouverneur et du vice-gouverneur (après la déchéance contestée du gouverneur Atou Matubuana), les esprits se sont surchauffés. Un canular pour plus d’un. Mais qu’en est-il ? Nous avons rencontré Nelly Muinga qui rassure qu’il y aura bel et bien élection.

1. Infobascongo(IBC) : Après votre passage chez le Vice-Premier ministre de l’Intérieur, vous avez annoncé l’élection du gouverneur et vice-gouverneur du KC. Cela a alimenté les conversations. Beaucoup  n’y croient pas du tout. Qu’avez-vous à leur dire ?

Nelly Muinga(NM) : Pour les sceptiques, je crois que j’ai fidèlement reproduit les propos du VPM. Ce dernier a bien déclaré qu’en tant que juriste, et de surcroît avocat, il sait qu’il y a eu déchéance du gouverneur qui n’a été attaquée et qu’au contraire, qui a été confirmée par un arrêt de la Cour constitutionnelle. Cet arrêt doit être exécuté. Ce ne sont pas mes déclarations, ce sont les déclarations d’une très grande autorité gouvernementale. Nous, nous avons seulement pris acte de ces déclarations. Si les élections des gouverneurs se déroulent aussi dans la province du Kongo Central, nous ne pouvons que féliciter le ministre. Mais s’il n’y a pas d’élections, nous avons matière pour tirer à boulets rouges sur lui.

2. IBC : Peut-on dire aujourd’hui que la course pour le gouvernorat est ouverte ?

NM : La course pour le gouvernorat ? Mon cher, c’est depuis longtemps que cette course a été ouverte et beaucoup y sont déjà. Vous êtes journaliste, et vous connaissez même certains prétendants. Mais il y a beaucoup d’hypocrites et d’opportunistes qui attendent qu’on leur arrange la route pour prendre part à la compétition.

3. IBC : Mais il faut aussi reconnaitre que beaucoup tirent sur vous à boulets rouges. Pourquoi ce n’est que vous deux qui portez présentement cette préoccupation ? On vous accuse d’acharnement contre le gouverneur et son vice. Surtout qu’en son temps, vous avez adressé  une question orale à Gilbert kankonde, ancien vice-Premier ministre de l’intérieur.

NM : Ce n’est pas vrai que nous sommes restés deux seuls à vouloir que l’on change le gouverneur au Kongo Central ; presque tout le monde le veut. Mais beaucoup sont gênés de se manifester parce qu’ils sont alimentés par celui à qui nous reprochons les antivaleurs et l’incompétence. Presque tous les notables reprochent à l’équipe qui est au gouvernorat de la province les antivaleurs, depuis l’affaire de Mimi où l’on a exposé en public par sextape la nudité du vice-gouverneur, et l’incompétence car, depuis qu’ils sont là, la province n’a pas avancé, au contraire. Et tout le monde le voit. Alors qu’ils travaillent sans le contrôle de l’Assemblée provinciale. Ce n’est, donc, pas un acharnement que de vouloir le changement pour aller de l’avant.

Ma question orale à l’ancien vice-Premier ministre de l’Intérieur portait plutôt sur l’amateurisme et les bavures de la police nationale dans les tueries des adeptes de Bundu dia Kongo à Songololo. Au fait, quand on parle d’incompétence des gouvernants provinciaux, peut-on savoir comment ils ont réagi face à ces massacres ? Je rappelle que je me suis impliquée jusqu’à l’enterrement de ces frères qui avaient été lâchement tués.

Lire aussi:RDC: ”Il y a eu massacre des adeptes de Bundu dia Kongo par les éléments de la police”, selon la députée nationale Nelly Muinga

4. IBC : De votre avis, pourquoi le gouvernement central a mis du temps pour agir ?

NM : Si le gouvernement central a mis du temps pour réagir, c’est certainement à cause des appétits gloutons de certains membres qui ont occulté la vérité et fait de faux rapports, mais aussi à cause des politiques opportunistes qui épient et attendent que le fruit leur tombent entre leurs mains et qui pensent trouver gain en faisant pourrir la situation.

5. IBC : Si tel est le cas, quel type de gouverneur devra présider à la destinée du KC? Quelles devraient être ses priorités ?

NM : J’ai toujours été claire : le prochain gouverneur doit être une personne éprise des valeurs kongo, augmentées de valeurs spirituelles, rassembleur, en qui toute la population kongo doit se retrouver.Ses priorités doivent être de trois ordres : en urgence, réconcilier les filles et fils Kongo et combattre l’insécurité où elle sévit à travers toute la province, vite réhabiliter et faire entretenir les routes de desserte agricole ainsi que les chaussées des villes et des grands centres, et la desserte en eau potable et en électricité dans les agglomérations qui s’y prêtent.

Lire aussi:Scandale sexuel du Kongo central: question orale adressée au vice-Premier ministre de l’Intérieur

One Response to "Députée Nelly Muinga : ‘’ le prochain gouverneur doit être une personne éprise des valeurs kongo ‘’"

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*