En RDC, au premier dialogue bilatéral entre les gouvernements américain et congolais sur les droits de l’homme, les USA félicitent Fabrice Puela

En RDC, au premier dialogue bilatéral entre les gouvernements américain et congolais sur les droits de l’homme, les USA félicitent Fabrice Puela
Partagez

Qu’est-ce qui a déjà été fait ? Qu’est-ce qui doit être fait sur les droits de l’homme en RDC ? Des préoccupations sur la table du dialogue bilatéral entre les gouvernements américain et congolais. Déjà, les USA sont émerveillés du travail que réalise Fabrice Puela, le ministre des Droits humains congolais.

Liberté d’expression et de la presse, protection et préservation des libertés fondamentales, sécurité civile, lutte contre l’impunité, traite humaine, violations flagrantes des droits de l’homme, préparatifs des élections de 2023…Ce sont ces sujets au menu de ce dialogue. Des entretiens qui se tiennent à un moment propice. Fabrice Puela, résolument engagé dans l’amélioration des droits des pensionnaires des institutions carcérales de son pays, a visité la prison centrale de Makala, de Ndolo, à Kinshasa, de Mbanza-Ngungu, Matadi et autres amigos, au Kongo central. Depuis qu’il préside aux destinées des droits humains en RDC, il a aussi les yeux rivés sur les droits  des activistes des droits de l’homme, la liberté d’expression…’’ Pour le grand bien de notre pays et de son peuple ‘’, comme il le reconnait lui-même dans son récent tweet.

Et, c’est un secret de polichinelle. ” Je félicite le ministre des Droits humains qui a déjà commencé à poser des actions sur des bases solides en ce qui concerne les droits de l’homme ”, a reconnu Mike Hammer, Ambassadeur des USA en RDC. ‘’ Je suis impressionnée le degré d’engagement du ministre en ce qu’il met en avant plan les droits de l’homme. Je crois qu’il existe des bases solides et nous avons la certitude que nous sommes dans la bonne voie ‘’, reconnait Lisa Peterson, la sous-secrétaire adjointe d’Etat, chargée de la démocratie, des droits de l’homme et du travail. Elle est arrivée le 14 juin en RDC et représente les Etats-Unis, son pays à ce dialogue.

Accompagnement des USA

Son pays a décidé de soutenir ces efforts pour l’avancement des droits de l’homme. ‘’ C’est important pour une démocratie ‘’, a souligné Hammer. Le dialogue se tient au cabinet du ministre Puela. Selon Yves Makela, conseiller en communication au ministère des droits humains, ‘‘ à cause de la Covid-19, les équipes iront vers les ministres de la Justice, de la Communication et médias, de la Défense et de l’Intérieur . Le vendredi, elles seront face à la société civile ”. C’est la semaine prochaine que ce dialogue prendra fin.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*