Lassés de la capture régulière de leurs navires par les Angolais, les entreprises de pêche du Kongo central saisisent le gouverneur ai Justin Luemba

Lassés de la capture régulière de leurs navires par les Angolais, les entreprises de pêche du Kongo central saisisent le gouverneur ai Justin Luemba
Partagez

Des bateaux battant pavillon congolais arraisonnés dans les eaux maritimes congolaises par les Angolais, la scène devenue monnaie courante, exacerbe les entreprises de pêche du Kongo central. Elles ont saisi l’autorité provinciale afin qu’elle s’implique pour une solution durable et définitive

Face au gouverneur intérimaire Justin Luemba, une délégation des entreprises de pêche du Kongo central. A ses côtés, la ministre provinciale en charge de la pêche, Pauline Mvibudulu.
Impuissants devant les Angolais qui arraisonnent des navires de pêche de la société chinoise Bosa, battant pavillon Congolais, sur les eaux maritimes de la RDC, les entreprises de pêche du Kongo central sollicitent l’arbitrage de l’autorité provinciale. “Ça fait plus de 40 fois que nos bateaux en l’occurrence ceux de la société chinoise Bosa, sont arraisonnés par les Angolais. Ils naviguent pourtant dans les eaux territoriales congolaises, fait observer Boniface Mbumba, commissaire maritime. Nous venons d’exposer le problème au gouverneur intérimaire afin qu’il se saisisse de l’affaire pour une solution prochaine efficace”.

Pourquoi cet acharnement ?

La RDC n’a que la province du kongo y qui a un espace dans l’océan. Si trois sociétés congolaises y pratiquent la pêche industrielle, une d’entre elles, Bosa, voit de plus en plus ses bateaux être arraisonnés sur les eaux maritimes congolaises par les Angolais ce, au grand dam de ces entreprises de pêche. “Pourquoi un tel acharnement?”, s’interrogent les entreprises de pêche du Kongo central. Elles expriment leur ras-le-bol et souhaitent voir le gouvernement provincial peser de tout son poids pour mettre fin à ce conflit qui n’a que trop duré avec certaines sociétés de pêche angolaises.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*