Matadi: le bilan de l’accident de Mpozo revu à la hausse

Matadi: le bilan de l’accident de Mpozo revu à la hausse
Partagez

Après l’accident d’un poids lourd le 15 juin à l’entrée du pont Mpozo, les spéculations allaient bon train sur le nombre de victimes, tant l’émotion était vive. Une vingtaine pour les uns, quarante morts voire plus pour les autres. Il n’en est rien.

Les services de la morgue de l’hôpital de référence de Kinkanda parlent de huit personnes décédées : une femme, un garçon de sept ans et six hommes. Version corroborée par Dr Bijoux Soki, médecin directeur de l’hôpital de Kinkanda. « La morgue a reçu sept corps hier après l’accident. La huitième personne est décédée la nuit, explique-t-elle. L’état de huit blessés est stable, hormis l’un d’eux dont le pronostic vital est engagé ».

Fini donc les spéculations. Le carambolage qui a impliqué trois poids lourds et une voiture, était tel que la population a cru au pire. Mais, l’accident avec ses victimes ne reste pas moins dramatique. Le ministre provincial  de la Santé, Chrisoly Mawete, s’est rendu au chevet des rescapés de l’accident, internés à l’hôpital de référence de Kinkanda. « Même si l’hôpital a pris en charge les accidentés, ce dont nous nous félicitons, le gouvernement provincial ne manquera pas d’apporter son soutien », a-t-il promis.

Bonne prise en charge des blessés

Cette structure médicale d’État a, en effet, assuré la prise en charge des accidentés en mettant notamment à leur disposition des médicaments et en assurant des soins avant même que ceux-ci n’aient payé quoi que ce soit », affirme Dr Bijoux Soki. Les familles elles, devraient payer dès que possible pour les soins et les médicaments reçus.

Pour d’aucuns si le nombre de morts est de huit, celui des blessés devrait être majoré. Selon plusieurs sources,  d’autres accidentés avaient été pris en charge dans des centres de santé proches du lieu de l’accident.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.