Des interpellations pour non-port du masque à Matadi

Des interpellations pour non-port du masque à Matadi
Partagez

Un jour après que le commissaire provincial de la police du Kongo central a rappelé aux habitants de cette province la nécessité de respecter les instructions du président de la République sur la Covid-19, la police est passée à la vitesse supérieure. Elle a interpellé des personnes qui n’avaient pas porté le masque.

8 heures ! Une dame entre dans un taxi à partir de l’Assemblée provinciale pour se rendre en ville. Elle est la seule parmi les quatre personnes qui s’y trouvaient, le chauffeur y compris, à porter un masque . A la hauteur des Services spéciaux, le taxi est stoppé par la police. ”Madame, félicitations. Vous êtes l’unique à avoir compris qu’il faut se protéger”, l’encense une policière qui lui demande de prendre un autre véhicule. Les quatre autres sont interpellés. ”Pour aujourd’hui, on vous garde pendant un bon moment mais demain, vous payerez 5 000 fc (2,5$). Ils sont allés grossir le nombre d’autres habitants interpellés.

Attention au couvre-feu

A travers la ville, des policiers ont embarqué des habitants dans leurs jeeps, parfois avec brutalité.
Le 17 juin, le commissaire provincial de la police a invité les habitants du Kongo central au respect des gestes barrières. Malheureusement, beaucoup les foulent aux pieds. Pourtant, la 3ème vague du Coronavirus a déjà tué trois personnes (deux à Mbanza-Ngungu et une à Matadi) et contaminé 62 autres personnes selon les statistiques de la coordination provinciale de lutte contre la Covid-19 du 10 juin. La vague d’arrestations du 18 juin s’est vite répandue dans la ville. ”Mike, ne sors pas sans masque sinon la police va t’arrêter”, prevenait un agent de l’OEBK son fils.

La nuit, la police va continuer avec des interpellations aux heures du couvre-feu : de 22 heures à 5 heures. Le président de la République a promis que les sanctions seront plus sévères pour ceux qui vont violer ce couvre-feu.

Photo internet

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*