Dialogue congolo-américain sur les droits de l’homme: recommandations, appui technique et financier des USA

Dialogue congolo-américain sur les droits de l’homme: recommandations, appui technique et financier des USA
Partagez

Le dialogue entre les gouvernements congolais et Américain sur les droits de l’homme s’est clos vendredi 18 juin dans la résidence de l’ambassadeur des États-Unis. Il a accouché d’une batterie de résolutions et recommandations pour un véritable état de droit en RDC. Pour y parvenir, les USA vont appui techniquement et financièrement le pays de Félix Tshisekedi.

Ces recommandations sont: ” La nécessité de garantir la tenue d’élections libres, transparentes, crédibles et équitables en 2023 en RDC, son financement et son budget; la voix de la société civile; les protections civiles notamment au Nord Kivu et en Ituri, deux provinces en état de siège; établir un rôle clair pour les ministères de droits humains et celui de la justice; combattre l’impunité des violations des droits de l’homme commises dans le passé; la nécessité pour les institutions d’Etat chargées de la sécurité et de la justice de s’attaquer sérieusement à la possibilité de violation résultant de jeunes partis politiques rivaux avant les élections”, sont là quelques résolutions prises par les représentants de deux gouvernements, des ministères des droits humains, des affaires sociales, de la justice, de la communication et médias, de la société civile, la police, la Direction générale de migrations(DGM), et l’Agence pour la prévention et la lutte contre la traite des personnes (APLTP). Ajouter à cela “la poursuite de la justice transitionnelle grâce à un programme national bien articulé, apolitique et dirigé par le gouvernement Congolais”.

Cette table ronde était consacrée à la protection des victimes de la traite des êtres humains, la sécurité civile et violations flagrantes de droits humains, la protection et la préservation des libertés fondamentales…. 

Les États-Unis eux, veulent après ce dialogue, “voir le gouvernement congolais renforcer ses capacités pour répondre efficacement aux attaques contre la liberté d’expression, assurer la protection des défenseurs des droits humains et lanceurs d’alerte, adopter une loi sur l’accès à l’information, la liberté de la presse pour permettre aux journalistes de se défendre”. Lisa Peterson, la secrétaire adjointe ai des États-Unis chargée du bureau de la démocratie, des droits humains et du travail à, au cours des séances de travail avec Fabrice Puela, le ministre dez droits humains, félicité le travail qu’il abat.

Assistance technique et financière

 Outre les recommandations, la RDC bénéficie d’une nouvelle assistance technique et financière américaine voire l’élargissement des programmes américains existants conçus pour aider la RDC à atteindre ses objectifs en matière de droits de l’homme, à en croire le site de l’ambassade des USA en RDC. Elle comprend :

-Un programme d’1 million de dollars du Bureau des affaires internationales relatives aux stupéfiants et à l’application de la loi (INL) pour renforcer la capacité de la Police nationale congolaise à tenir pour responsables les auteurs de violations des droits de l’homme;
-Le programme de l’USAID dénommé Lutte contre la traite des personnes continuera jusqu’en 2023. L’USAID procédera aussi à une évaluation cet été pour aider le gouvernement à mieux comprendre la notion de prévalence de la traite, améliorer la coordination entre le gouvernement et la société civile et améliorer les pratiques de récolte des données pour lutter contre la traite des personnes;
-L’INL continuera de soutenir la police des mines dans les provinces du Nord et du Sud Kivu, notamment en équipant et en formant 250 policiers supplémentaires à la détection, la prévention et la protection des enfants dans les régions minières,

-Pour soutenir des élections crédibles, libres et équitables en 2023, le programme Intégrité des élections en RDC de l’USAID continue de travailler avec la CENI et les organisations de la société civile pour se préparer aux élections et encourager la participation citoyenne. Le programme de développement du secteur des médias de l’USAID accroîtra aussi la communication envers le public et le dialogue sur les réformes électorales et les élections à venir prévues en 2023.
Les États-Unis et la RDC ont convenu d’organiser un deuxième dialogue formel sur les droits humains dans un an.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*