Mbanza-Ngungu : les habitants contents des travaux de réhabilitation de la route Nsona-Nkulu

Mbanza-Ngungu : les habitants contents des travaux de réhabilitation de la route Nsona-Nkulu
Partagez

Après la signature du contrat entre le gouvernement provincial et la société Taho investments, les travaux de réhabilitation de la route Nsona- Nkulu, à Mbanza-Ngungu ont démarré. Les habitants contents espèrent que les travaux ne s’arrêteront pas en si bon chemin.


A la sortie de la paroisse Sainte Thérèse sur la route de Nsona-Nkulu, Faustin, de la coordination catholique, regarde avec joie des tracteurs, camions à benne et autres matériels en mouvement. ‘’Ce sont de vieux rêves. Des gens en avaient fait leur fonds de campagne électorale‘’, met-il un bémol. Laurentine Makiese elle, vend au marché Sainte Thérèse. Elle est aussi très contente : ‘’C’est une ancienne promesse, reconnait-elle aussi. Les candidats aux élections ont promis sans succès. C’est bon que les travaux aient commencés.‘’ ‘’Ils ont même détruit ce que la Ngungoise faisait. C’est une bonne chose. Cette route est économique. Chaque fois qu’il y a des embouteillages sur la route nationale, les véhicules empruntent cette route via l’avenue Manianga pour déboucher sur le parking‘’, explique pour sa part Willy, un habitant.


Des attentes
Ces travaux sont la résultante du contrat signé entre le gouvernement provincial et la société Taho investments début avril dernier. A Mbanza-Ngungu les travaux concernent 720m de l’avenue Manianga, 340 m pour sainte Thérèse, avenue foyer 540m, Lumumba 540 m et un parking de 1 636m3.
Au-delà de la joie, les habitants émettent des vœux. ‘’Comme les travaux ont démarré, on attend l’aboutissement‘’, veut y croire Faustin qui souhaite ‘’que l’on joigne cette route à celle de Gombe-Matadi pour décongestionner la ville‘’. ‘’Les travaux doivent arriver à la fin. Nous voulons que Nsona-Nkulu soit goudronné jusqu’à la route de Gombe-Matadi pour mettre fin aux embouteillages‘’, propose Makiese.
Atou Matubuana, le gouverneur a rassuré que les autres territoires du Kongo central sont aussi concernés par la modernisation des infrastructures.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.