L’avant-projet du PUR présente Matadi doté d’espaces verts et d’un système de drainage des eaux usées

L’avant-projet du PUR présente  Matadi doté d’espaces verts et d’un système de drainage des eaux usées
Partagez

Matadi urbanisé ! L’idée se trouve désormais matérialisé sur une carte. A l’atelier de présentation du Plan urbain de référence(PUR), l’avant-projet du PUR assorti  des plans particuliers d’aménagement (PPA) de trois vieux quartiers de cette ville montagneuse et portuaire a été présenté. On y voit un espace d’agrément végétalisé, des routes bien tracées...


Cela parait utopique ! Ngadi dans la commune Mvuzi, Soyo à Matadi et Nsakala Nsimba à celle de Nzanza, verdoyants avec des routes sécondaires…Les quartiers sont écologiques : Tout est adapté au relief et est non polluant. Pourtant, c’est ce que les experts du Bureau d’études d’aménagement et d’urbanisme (BEAU) présentent à un parterre de participants venus du secteur public, privé et associatif à l’hôtel Benji Palace, à Matadi. ‘’ Nous allons suivre pas à pas ce projet combien louable ‘’, déborde de joie, Jean Claude Mvuemba, le président de l’Assemblée provinciale du Kongo central qui dit ‘’attendre de pied ferme ce plan pour que l’institution législative qu’il dirige en fasse une loi opposable à tous ‘’.


Tout est beau ce que BEAU programme

En effet, il ne s’agit pas seulement de trois quartiers. Le PUR projette toute la ville de Matadi. Il la redessine au-delà de ses limites. Son plan anticipe l’expansion débridée de la ville aux rocs vers la rive droite du fleuve Congo et celle de la rivière Mpozo. Il octroie 55% de la superficie globale de Matadi à l’habitat, 15% à la voirie, 20% aux équipements collectifs et 10% aux espaces verts. Ce dessin trace une voirie rendant fluide la circulation tant des engins roulants que des piétons. Avec des routes principales, primaires et secondaires, il connecte les différents quartiers. Les espaces des jeux, les espaces industriels, les centres commerciaux, les écoles et les hôpitaux y ont leurs zones d’implantation bien spécifiées. Il prévoit même un deuxième pont route-rail sur le fleuve avec des pôles de croissance rurale sur la nationale n°1 axe Matadi-Boma. Tout est beau ce que BEAU programme. ‘’ Matadi aura son plan urbain vers fin  juillet, une grande première depuis 1960 ’’, certifie Jean Claude Ngoie, directeur général du Beau.

Projet inovant
Matadi compte à ce jour près de 439 254 habitants occupant les 110 000 Km² de sa superficie. Suivant les projections des spécialistes, il en comptera environ 700 000 d’ici à 15 ans. Avec cette croissance démographique d’environ 38 %, il doit y avoir des infrastructures sociales pour qu’il fasse beau vivre dans cette ville montagneuse à l’horizon 2035. C’est ce à quoi s’emploi le Projet de développement urbain (PDU) du ministère de l’urbanisme et habitat, financé par la Banque Mondiale. ‘’ Il a bien joué sa partition (PDU, Ndlr), se félicite son coordonnateur Lazare Dakahudyno. Non seulement le projet a produit le PUR mais aussi d’autres études qui accouchent des stratégies susceptibles d’accroitre sensiblement les recettes propres aux communes et à la mairie de Matadi. Il a accompagné la mairie dans l’amélioration de sa gouvernance.’’
Debuté le mercredi 23, l’atelier de présentation du PUR et PPA s’est clos ce 25 juin.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.