La fondation Jean-Bosco Khonde offre un repas aux prisonniers de Boma

La fondation  Jean-Bosco Khonde offre un repas aux prisonniers de Boma
Partagez

Mercredi 30 juin, fête de l’indépendance, les détenus et prisonniers de la maison carcérale de Boma sont rassurés de se restaurer. La fondation Jean-Bosco Khonde leur  offre un repas. Joie débordante.

Pour des pensionnaires qui ne mangent pas à satiété et de manière irrégulière, la fête de l’indépendance est réussie.  Tous,  245 au total mais aussi le personnel de cette institution carcérale, reçoivent des boîtes de conserve et des chickwangues. ‘’Au nom du chef de l’Etat, le père de la nation congolaise, j’ai voulu associer les prisonniers à la fête de l’indépendance que nous célébrons ce 30 juin. Le fait d’être en prison ne vous enlève pas le statut de Congolais. C’est un jour spécial. Nous n’allons pas manger comme à l’ordinaire. Voilà pourquoi, j’ai pensé apporter la joie aux prisonniers parce il y a des menus qui ne sont servis qu’à des occasions ‘’, argumente Jean-Bosco Khonde, le président de la fondation qui porte son nom. Les bénéficiaires eux chantent, rendent grâce à Dieu et disent de nombreux mercis. ‘’ Que disons-nous pour Me Bosco ? ‘’, demande le chef prisonnier. ‘’Merci infiniment ‘’, répondent-ils en chœur.  ‘’ Que Dieu vous donne encore les moyens nécessaires pour venir encore nous visiter, prie le greffier titulaire José Ngoma. Nous saluons votre présence et nous vous remercions pour ce geste. Car dit-on : c’est au temps difficile qu’on reconnait un vrai ami.’’  Une visiteuse embouche la même trompette :‘’ Il a la volonté. Pendant que des politiques vont boire demain du champagne ( à l’occasion de la fête de l’indépendance, Ndlr), lui a effectué ce déplacement de Kinshasa pour partager. Et, une boîte de concerne coute déjà 2$ .

Ne pas récidiver

Le même geste, il compte aussi le faire à la prison de Tshela, qui en 2020 a aussi bénéficié de la générosité de sa fondation.

Lire aussi:La ‘’Fondation Jean-Bosco Khonde’’ impliquée dans la lutte contre la Covid-19 à Tshela au Kongo central

Avocat et ancien ministre provincial de la Justice, Jean-Bosco Khonde a toujours soutenu les prisonniers. Au cours de son règne en 2019, il avait réussi à réduire la mortalité des prisonniers en leur assurant une restauration régulière. Il sait que être privé de liberté dans les institutions pénitentiaires du pays équivaut à vivre le calvaire. ‘’ Vous devez bien vous comporter  de sorte que vous puissiez purger votre peine dans le délai prévu. Quand vous sortirez d’ici, vous devrez être des hommes transformés et exemplaires. Que ce moment vous serve de leçon pour revoir votre conduite une fois vous êtes remis en liberté. Que Dieu vous protège ‘’, conclut Me Khonde qui promet faire rapport au ministre des Droits humains pour humaniser cette prison. Il s’était fait accompagner par Marie-José Niongo, maire de Boma et du substitut du procureur.

Lire aussi:Mieux nourris,moins des décès à la prison centrale de Matadi

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.