Après Boma, la Fondation John-Bosco Khonde offre de nouveau un repas aux prisonniers de Kasangulu

Après Boma, la Fondation John-Bosco Khonde offre de nouveau un repas aux prisonniers de Kasangulu
Partagez

A la prison de Kasangulu, au Kongo central, les jours passent mais ne se ressemblent pas. Dimanche 4 juillet, les détenus et prisonniers bénéficient d’un repas de la Fondation John-Bosco Khonde, résolument engagée à apporter le sourire à ces privés de liberté.

Comme à Boma et à Tshela, les pensionnaires de la prison de Kasangulu, 170 au total, reçoivent un paquet de trois baguettes de pain et une conserve: Bullbeef. Une joie lorsque l’on sait que de la viande hachée en conserve surtout de boeuf est déjà pour les Congolais un luxe. ” Nous recevons rarement des vivres des personnes de bonne foi et quand c’est le lata dia ngombe, c’est étonnant ! ”, se lâche un prisonnier tout sourire ( boite de conserve de boeuf très appétée, Ndlr). Belle surprise aussi pour le personnel de la prison qui n’a pas été oublié. C’est la même conserve que la fondation a remise le 29 juillet dernier aux détenus et prisonniers de Boma et Tshela.

lire aussi: La fondation Jean-Bosco Khonde offre un repas aux prisonniers de Boma

” Je ne saurais pas nourrir toutes les prisons du Kongo central. Nous avons une notabilité, des hommes d’affaires et autres qui peuvent emboîter les pas ”, conseille cet ancien ministre provincial de la Justice, président de la fondation qui porte son nom. Au cours de son passage dans ce ministère, il avait fait de la restauration des pensionnaires des maisons carcérales une préoccupation. Pour l’instant, sa fondation continue sur cette lancée.


Conseils et plaidoyer aussi

Dans les prisons du Kongo central comme partout ailleurs en RDC, se restaurer est un casse-tête pour les pensionnaires. Beaucoup y trepassent.
Mais, il n’est pas seulement question pour
Me Jean-Bosco Khonde d’offrir seulement un repas mais aussi de prodiguer des conseils aux prisonniers et détenus. Prochaine étape :faire un plaidoyer en leur faveur pour que ces endroits ne soient pas de mouroirs.


Leave a Reply

Your email address will not be published.


*