Messe d’hommage au Cardinal Monsengwo : son lourd héritage qu’évoque le Cardinal Ambongo

Messe d’hommage au Cardinal Monsengwo : son lourd héritage qu’évoque le Cardinal Ambongo
Partagez

Voir l’Afrique, le Congo débout, unis et prospères est l’héritage que laisse le Cardinal Monsengwo rappelle le Cardinal Fridolin Ambongo, à la messe d’hommage. Pour lui, la meilleure façon de lui rendre hommage est de le pérenniser.


Ce combat ajoute l’archevêque de Kinshasa est de voir ‘’les fils et les filles de ce grand continent, de ce grand pays sans distinction de langues, de tribus, de religion, de classe sociale, se donner la main pour faire reculer les frontières de l’injustice, de l’égoïsme, de l’exploitation des pauvres et s’engager à bâtir dans la paix ce Congo de nos rêves, ce Congo plus beau qu’avant ‘’. Tonnerre d’applaudissements. Laurent Monsengwo s’est aussi battu pour ‘’voir nos dirigeants ne pas se considérer comme propriétaires de nos pays mais comme des humbles serviteurs de la nation pour le bien et le bonheur de nos populations‘’. Tonnerre encore d’applaudissements. ‘’Exégète, homme de science, pasteur dévoué au service de l’église, attentif aux besoins des fidèles, rempli de courage et de détermination‘’, a salué le Pape François.


Redistribution des richesses
L’homélie du Cardinal Ambongo relève aussi que le Cardinal Monsengwo faisait le bien. Une des bénéficiaires de sa générosité l’a reconnu. Grâce à la bourse qu’il avait initiée, elle a pu faire des études universitaires à l’Institut facultaire des sciences de l’information et de la communication. La vie de ce polyglotte qui parlait 14 langues est faite des témoignages. ‘’Notre cher père Tata (Papa, Ndlr) Cardinal Laurent Mosengwo peut se reposer de ses labeurs car ses œuvres si nombreuses, accomplies avec abnégation et compassion, sans recherche de l’avoir ni du pouvoir seulement pour l’amour de Dieu et des hommes, ses œuvres le suivent et parlent en sa faveur dans nos cœurs‘’, reconnait l’archevêque de Kinshasa. Sa recommandation : ‘’S’engager résolument pour que les richesses immenses dont Dieu a doté notre pays servent réellement au bien de nos populations et non à un petit groupe de privilégiés.‘‘’On ne peut rendre hommage à la mémoire du Cardinal Mosengwo si on laisse la population croupir dans la misère alors que les gouvernants vivent dans l’opulence et l’impunité. Honorer la mémoire du Cardinal Laurent Monsengwo, c’est aussi devenir des artisans de paix, de justice, de l’instauration de l’Etat de droit pour que le vivre-ensemble dans la paix et la réconciliation nationale soit possible en Afrique et au Congo‘’, invite-t-il.
Cette messe a été dite en présence des présidents Félix Tshisekedi, de la RDC et Denis Sassou Nguesso, du Congo-Brazzaville. Décédé le dimanche 11 juillet à Versailles en France, le premier exégète africain, décoré ”Grand Cordon des héros nationaux Kabila-Lumumba ” sera inhumé le 21 juillet dans la cathédrale Notre Dame du Congo.

Lire aussi:RDC: le Cardinal Laurent Mosengwo est mort

Photo capture d’écran Radio télévision nationale congolaise

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*