Situation confuse à Muanda après le meurtre d’Horsay Diasanzambi, un cambiste par des bandits

Situation confuse à Muanda après le meurtre d’Horsay Diasanzambi, un cambiste par des bandits
Partagez

Des balles crépitent à la cité côtière de Muanda, au Kongo central, mercredi 21 juillet, après le meurtre d’un cambiste. Horsey Diansanzambi a été tué la veille dans la soirée par des bandits. Des taxis-motos en colère s’en prennent aux policiers de roulage, les habitants sont révulsés.

Pendant que des balles crépitent à Muanda, vers Ndonga Zola, des taxis-motos pourchassent des policiers de roulage. Pour eux, la police ne fait rien pour lutter contre l’insécurité devenue monnaie courante. Des habitants ont brûlé des pneus dans maints lieux. La goutte d’eau qui a fait déborder le vase, le meurtre d’Horsey Diasanzambi, 30 ans, père d’un enfant. Il exerçait devant la maison Orange sur Boulevard du 30 juin. Selon une source digne de foi, il se rendait aux Etablissements Sering vers 2 Palmiers, au quartier Vulumba, pour remettre à quelqu’un de l’argent de la tontine, lorsqu’une fille et un homme sur une moto l’ont criblé des balles après avoir dispersé les habitants par des tirs de sommation en l’air. Ils ont emporté de l’argent. ‘’Comment au milieu de deux bases militaires, des malfrats opèrent sans inquiétude vers 19 heures ? Nous vivons l’insécurité chaque soir‘’, dénonce-t-elle.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*