‘’Vous êtes une fierté, vous êtes une bénédiction pour la République‘’ : A Panzi, l’éloge d’Albert-Fabrice Puela au prix Nobel Denis Mukwege

‘’Vous êtes une fierté, vous êtes une bénédiction pour la République‘’ : A Panzi, l’éloge d’Albert-Fabrice Puela au prix Nobel Denis Mukwege
Partagez

Historique ! C’est comme ça que le ministre des Droits humains qualifie la journée du 30 juillet. Il a le privilège de rencontrer Dr Denis Mukwege dans son hôpital de Panzi, à Bukavu. Les épithètes, il en a trouvées pour qualifier ce prix Nobel de la paix 2018.

On l’appelle en Kikongo Tubidi ya Nkangu (porte-parole de la population, Ndlr). Il rencontre un autre tubidi ya Nkangu : Denis Mukwege. Le ministre des Droits humains ne tarit pas d’éloges sur le gynécologue de Panzi. ‘’Vous êtes une fierté, vous êtes une bénédiction pour la République, vous êtes une icône, le premier prix Nobel de mon pays‘’.  Tonnerre d’applaudissements. ‘’Puis-je vivre 100 ans, je raconterai à mes enfants, à mes petits-enfants et arrières petits-enfants que j’ai été un compatriote du Cardinal Laurent Monsengwo mais aussi que j’ai été le congénère du grand Dr Denis Mukwege, le prix Nobel de la paix‘’, rend-il hommage. L’homme effacé de Panzi l’écoute religieusement. ‘’Le travail que vous faites, ce n’est pas pour vous, pas pour Bukavu, pas pour la RDC mais pour l’humanité. La vie vient à travers la femme et vous, vous êtes dédié entièrement pour la cause de la femme, pas la femme normale mais celle meurtrie dans son corps et dans son âme. Vous n’êtes pas n’importe qui‘’, encense encore Albert-Fabrice Puela qui décidemment n’arrive pas à s’arrêter. Seuls les applaudissements devenus un refrain parviennent à le discontinuer. ‘’Si de par le passé, il n’y a pas eu une mention du travail que vous faites, nous être déplacés jusqu’à Panzi, pour nous, c’est une main que nous venons vous tendre‘’, lui assure-t-il.

‘’ Nous allons être derrière lui…’’

Lors du premier conseil des ministres le 1er mai dernier, le président de la République Felix Tshisekedi a demandé au ministre des Droits humains ‘’de s’impliquer  pour que la situation peu reluisante des droits humains en RDC changent’’.  ‘’ Je ne peux le faire seul. Je veux le faire avec votre accompagnement, lui demande-t-il. Vous avez un nom qui porte, un nom qui pèse sur le plan international.‘’ ‘’A partir du moment où nous partageons la bonne vision des droits humains en RDC, nos voix peuvent porter plus loin. Les droits humains ce n’est pas les droits d’une tribu, d’une même personne…Nous allons être derrière lui pour soutenir ses actions’’, promet le prix Nobel.

Lire aussi: A Panzi, les propositions de Denis Mukwege à Fabrice Puela pour obtenir réparation des victimes des atrocités de la RDC

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.