Albert-Fabrice Puela apprécie les actions du gouverneur Théo Ngwabidje envers les prisonniers du Sud-Kivu

Albert-Fabrice Puela apprécie les actions du gouverneur Théo Ngwabidje envers les prisonniers du Sud-Kivu

Théo Ngwabidje, gouverneur du Sud-Kivu est parmi les rares gouverneurs en RDC qui se soucient des conditions carcérales des prisonniers de sa province. Grâce au partenariat public-privé entre le Sud-Kivu et une structure, la prison centrale de Bukavu va être réhabilitée. Une action qu’apprécie le ministre des Droits humains Albert-Fabrice Puela et qui désire que ses collègues lui emboitent le pas.

Une maquette de la nouvelle prison centrale moderne de Bukavu pour 2 900 pensionnaires, un contrat prêt à être signé pour les débuts des travaux : le Sud-Kivu s’achemine petit à petit vers la réalisation du rêve d’Albert-Fabrice Puela : l’humanisation des maisons carcérales. Construite en 1922 pour 500 prisonniers, il compte à la date du lundi 2 août 1507 pensionnaires. Parmi eux, des détenus dangereux et condamnés à des lourdes peines.

   Albert-Fabrice Puela, ministre des Droits humains

                                                         

                                    

Cependant, il y aussi le personnel pénitentiaire qui réalise un grand travail en faveur des prisonniers. Malheureusement sur 38 seuls dix sont mécanisés et payés. ‘’ C’est la voie ouverte à la tracasserie auprès des visiteurs.  Nous devons fournir des efforts en tant que membres du gouvernement chacun en ce qui le concerne. Nous le dirons à madame la ministre d’Etat (ministre de la Justice, Ndlr) pour qu’on prenne langue avec le ministère de la fonction publique pour que ces compatriotes qui travaillent soient mécanisés et qu’ils bénéficient du salaire qu’il faut ‘’, promet le ministre des Droits humains. ‘’ Je connais la personne, je sais comment il opère, je suis convaincu qu’il y aura une solution ‘’, croit dur comme fer Joseph  Youssoufou Malicky, directeur de la prison. En effet, il est un ancien directeur du Camp Molayi, la prison centrale de Matadi, la ville du ministre des Droits humains. Joseph a aussi étudié dans les écoles Ntetembwa, Londe (à Matadi) et à Kisantu (Kongo central).

Lire aussi:‘’Vous êtes une fierté, vous êtes une bénédiction pour la République‘’ : A Panzi, l’éloge d’Albert-Fabrice Puela au prix Nobel Denis Mukwege

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.