Constructions anarchiques au zoo de Kinshasa: l’ultimatum du ministre du Tourisme Modero Nsimba

Constructions anarchiques au zoo de Kinshasa: l’ultimatum du ministre du Tourisme Modero Nsimba
Partagez

Redorer l’image du jardin zoologique de Kinshasa passe aussi par la démolition des constructions anarchiques qui s’y trouvent. Le ministre du Tourisme donne à leurs propriétaires une semaine pour évacuer ce site touristique en rénovation.

Véritable pandémonium le jardin zoologique de Kinshasa. Bâtisses à étages, d’autres en construction de quatre, cinq étages, boutiques d’habillement, maisons de vente des pièces de rechange automobile et des pneus, etc. Des constructions qui doivent disparaître. Mais leurs propriétaires n’en sont pas d’accord. Certains maugrèent, d’autres brandissent des titres de propriété qui datent de l’époque où le pays s’appelait Zaïre ( il y a plusieurs décennies). ”Ce sont des documents illégaux”, conclut Modero Nsimba, ancien ministre provincial des Affaires foncières du Kongo central après les avoir scrutés. Il donne une semaine à ceux qu’il appelle spoliateurs pour dégager de ce site de peur de ”subir la rigueur de la loi”. ”Je vous demande de respecter ce délai, les instructions sont du gouvernement. Protégez vos biens en les évacuant calmement”, les conseille-t-il.
Deux semaines après le lancement des activités de réhabilitation du jardin zoologique de Kinshasa, le ministre du Tourisme est rentré sur ce lieu. Pour lui, rien ne doit entraver les travaux. Un nouvel enclos et un parking sont déjà en train d’être aménagés.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.