Déclaration du président Joseph R. Biden à propos de l’enquête sur les origines de la COVID-19

Déclaration du président Joseph R. Biden à propos de l’enquête sur les origines de la COVID-19
Partagez

J’ai reçu cette semaine le rapport à la suite du sprint de 90 jours que j’ai demandé à notre communauté du renseignement d’effectuer concernant les origines de la pandémie de COVID-19. Je remercie nos professionnels du renseignement pour leur travail minutieux, rigoureux et objectif, et bien que cet examen soit terminé, nous continuerons à travailler pour comprendre les origines de cette pandémie. Nous ferons tout notre possible pour identifier la source de cette épidémie qui a causé tant de souffrances et de décès dans le monde, afin que nous puissions prendre toutes les précautions nécessaires pour éviter que cela se reproduise.

Des informations essentielles sur les origines de cette pandémie existent en république populaire de Chine (RPC), mais depuis le début, les responsables du gouvernement chinois s’efforcent de faire obstacle à leur accès par les enquêteurs internationaux et les membres de la communauté mondiale de la santé publique. La RPC continue à l’heure actuelle d’opposer un refus aux appels à la transparence et à la divulgation d’informations, alors même que le bilan de cette pandémie ne cesse de s’aggraver. Il aurait fallu que la RPC nous communique ces informations rapidement, au tout début de la pandémie. Depuis sa prise de fonction, mon administration a rétabli le leadership des États-Unis au sein de l’Organisation mondiale de la santé et a mobilisé nos alliés et partenaires pour recentrer de nouveau leur travail sur cette question cruciale. Le monde a droit à des réponses, et je n’aurai pas de répit tant que nous ne les aurons pas. Les nations responsables ne se dérobent pas à ce genre de responsabilités envers le reste du monde. Les pandémies ne respectent pas les frontières internationales, et nous devons tous mieux comprendre les raisons de l’apparition de la COVID-19 afin de prévenir de nouvelles pandémies.

Les États-Unis continueront à œuvrer avec des partenaires aux vues similaires dans le monde entier pour faire pression sur la RPC pour qu’elle communique les informations et coopère pleinement avec la deuxième phase de l’enquête de l’Organisation mondiale de la santé sur les origines de la COVID-19, fondée sur des preuves, sous la direction d’experts, notamment en permettant l’accès à toutes les données et preuves pertinentes. Nous continuerons également à insister auprès de la RPC pour qu’elle adhère aux normes et standards scientifiques, en particulier en ce qui concerne l’échange d’informations et de données depuis les premiers jours de la pandémie, les protocoles liés à la biosécurité et les informations sur les populations animales. Nous devons disposer d’une explication complète et transparente de cette tragédie mondiale. C’est le minimum que nous puissions accepter.

Article du 27 août de la cellule de communication de la Maison blanche

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.