Muanda: la plage prête à rouvrir

Muanda: la plage prête à rouvrir
Partagez

En RDC, en vue de sécuriser les baigneurs maintenant que la plage Ngwindji, sur la côte atlantique de Muanda, le ministère du Tourisme met à la disposition du parc marin des mangroves deux canots de sauvetage. Ils sont été remis par le ministre Modero Nsimba le 31 août.

Par Blaise Vangu

Fin septembre, Muanda, la cité balnéaire pourrait vibrer avec le retour des baigneurs. C’est la date probable prévue par Marcel Collet, le directeur du parc des mangroves qui gère la plage Ngwindji. Elle a été fermée il y a quatre ans par l’autorité territoriale  de Muanda après une tragédie qui a emporté 11 personnes après une bousculade. Elle va s’ouvrir sous le signe de la sécurité. Deux canots de sauvetage et de randonnés sont mis à disposition du parc marin des mangroves. Ils sont achetés avec le Fonds pour la promotion du tourisme. Le ministre Modero Nsimba a agi sur base de la note technique de l’Institut congolais pour la conservation de la nature(ICCN) dont dépend ce parc. Il faut aussi une tour de contrôle pour les maitres-nageurs, un investissement qui tourne autour de 50 000$.

Début juillet dernier, il avait promis de rendre ce parc ‘’fréquentable’’.

Lire aussi:Spoliation, braconnage, déboisement… : Modero Nsimba décide de sauver le parc marin des mangroves de Muanda

Concilier tourisme et protection des tortues

Outre l’aspect sécuritaire, il y aura des constructions avec design commun pour recevoir les touristes. Les candidats exploitants ont déjà obtenu les formulaires. Le littoral sera divisé en quatre (Nsiamfumu, Banana, Tonde et Nord), des endroits bien connus des agents du parc des mangroves. ‘’ C’est primordial car, c’est là que nous faisons des patrouilles nocturnes pendant la période de la ponte des tortues marines. Nous avons connu le plus grand succès en Afrique au niveau du golfe de Guinée. Nous avons remis à l’eau plus de 2 70 000 tortues marines. Nous devons à la fois satisfaire le tourisme mais aussi prendre des mesures pour protéger les tortues marines. Les deux sont compatibles ‘’, apaise le directeur du parc marin des mangroves.  

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.