Le gouverneur Atou Matubuana sans immunités?

Le gouverneur Atou Matubuana sans immunités?
Partagez

La confirmation de l’élection du gouverneur du Kongo central et dans 13 autres provinces en RDC par le vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur corrobore l’affirmation telle que le gouverneur Atou Matubuana n’a pas d’immunités parce que déchu par les députés provinciaux selon un avocat. Ce qui le met en mal face à sa désignation par l’inspection générale des finances (IGF) comme présumé détourneur des deniers publics.

Selon Daniel Aselo, vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur qui s’exprimait dans un point de presse, « le calendrier de ces élections (gouverneurs et vice-gouverneurs) est subordonné à la mise à la disposition par le gouvernement de la République du budget en faveur de la CENI (la Commission électorale nationale indépendante) » . Il affirme « qu’un rapport se trouve déjà sur la table du chef du gouvernement ».

Depuis le rapport de l’IGF d’août dernier qui accuse le gouverneur Atou Matubuana de détournement des deniers publics (plus de 10 millions de dollars), l’opinion se demande si le procureur général près la Cour de cassation doit saisir l’Assemblée provinciale pour lever ses immunités. Selon un expert en droit : « il est claire qu’avec la confirmation de l’élection notamment au Kongo central, le procureur général n’a pas besoin des députés provinciaux ». D’autres dénoncent une théorie du complot arguant que « Bilolo » est une mascarade (Bilolo, l’hôtel où a été de localisée la plénière qui a déchu le gouverneur après pagaille au siège de l’Assemblée provinciale, Ndlr).
Cependant, le gouverneur Matubuana, cet homme qui souvent rebondit, jouit de la présomption d’innocence. La semaine prochaine pourrait être déterminante.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.