Tribune/Loyal et légaliste, Pierre Kabangu refuse de céder au jeu de ses détracteurs

Tribune/Loyal et légaliste, Pierre Kabangu refuse de céder au jeu de ses détracteurs
Partagez

Le réquisitoire à charge du ministre provincial de Finance du Kongo central fait le bonheur de ses adversaires. Les médisances, les diffamations et les accusations semblent prendre le dessus. Mais il refuse de céder. Tribune de son service de communication.

Pour une certaine opinion populiste et sensationnelle, créée par des hommes politiques en mal de positionnement, Pierre Kabangu est déjà déclaré détourneur, condamné et voir prisonnier.

 » Légaliste procédurier »

Le retour de Pierre Kabangu à Matadi, siège des institutions provinciales, n’a surpris personne sauf ceux qui prêtaient une oreille à la théorie de la fuite imaginaire véhiculée par ses détracteurs.

En légaliste, celui que l’on croyait prendre la poudre d’escampette a rejoint ses bureaux sur la route Nkala Nkala en ville basse. Cela prouve à suffisance que Pierre Kabangu est loin d’être considéré comme un déni de justice. Bien au contraire, il se dit tout simplement respectueux de la procédure, une procédure bien connue de tous. Oui, la procédure, rien que la procédure et, Pierre Kabangu s’en tient au nom de l’élégance du droit.

 » Disciple de la loyauté  »

La probité, l’honneur et surtout la sincérité fondent la personnalité de Pierre Kabangu. Selon le témoignage recueilli dans son entourage, il ne se montre jamais ivre dans ses agissements. Son caractère perspicace, lui permet de bien comprendre les soucis des uns et des autres. L’homme que l’on cherche à tout prix à abattre est un Chef coutumier ou mieux un politicien de terrain, jamais éloigné de sa base.

 » L’ombre qui fait peur  »

Taciturne, mais éveillé et convainquant, Kabangu fait peur à ses détracteurs.
Ces mains noires qui cherchent à détruire et salir la personnalité de marque de l’élu du peuple, le font pour des raisons « non plausibles .Tout simplement parce qu’ils voient l’ombre de Kabangu partout, au gouvernorat, dans le gouvernement et à l’Assemblée provinciale. Ils font la guerre à une ombre qu’ils souhaitent finalement voir à la prison.
Nous disons, et après ?

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.