Ebola et abus sexuels des employés de l’OMS en RDC : le ministre des Droits humains Fabrice Puela indigné et révolté

Ebola et abus sexuels des employés de l’OMS en RDC : le ministre des Droits humains Fabrice Puela indigné et révolté
Partagez

Des employés de l’OMS suscitent l’indignation de plusieurs personnes dans le monde après le rapport d’une commission d’enquête indépendante sur l’exploitation et abus sexuel commis lors de la riposte d’Ebola en RDC. Parmi elles Fabrice-Puela, ministre congolais des Droits humains. ‘’Indigné et révolté ‘’, c’est le sentiment qu’il fait transparaitre.

Les droits humains bafoués : Albert-Fabrice Puela se dit : ‘’indigné et révolté’’. ‘’ Toutes les responsabilités doivent être établies afin de rendre justice en faveur de nos vulnérables et innocentes compatriotes’’, écrit-il sur sa page facebook.  ‘’ Le ministre des Droits humains condamne fermement ces actes odieux et irresponsables commis par certains agents de l’OMS à l’endroit des citoyennes congolaises vulnérables, pendant que ces dernières devraient pouvoir bénéficier de l’assistance, de la protection et du soutien de ces mêmes agents ‘’, écrit-il cette fois dans un communiqué.

Enquête envisagée

Les faits se sont déroulés entre 2018 et 2020 pendant que l’OMS était très impliquée dans la lutte contre la maladie à virus Ebola. Le rapport cité par RFI évoque au moins neuf viols, 29 grossesses menées à terme et six victimes qui ont fait des fausses couches. En cause : des étrangers et des Congolais. Les promesses d’emplois faites aux victimes contre des relations sexuelles n’ont pas été tenues.  Puela a exprimé la compassion du gouvernement congolais aux victimes des actes ‘’barbares’’. Tedros Adhanom Ghebreyesusa, directeur de l’OMS a lui aussi fait autant. Deux des auteurs sont suspendus et l’enquête se poursuit. ‘’ Des enquêtes approfondies à l’initiative du gouvernement congolais seront menées sur le terrain dans les prochains jours et les responsabilités devront être établies’’, conclut-il.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.