» La femme qui va être élue gouverneure doit être comparable à maman Nzuji wa Mbombo  » : La vision des femmes du Kongo central

 » La femme qui va être élue gouverneure doit être comparable à maman Nzuji wa Mbombo  » : La vision des femmes du Kongo central
Partagez

 » comparable à maman Nzuji wa Mbombo  » : une femme gouverneur mais aussi une travailleuse qui va laisser des traces indélébiles . C’est ce que la délégation de l’Espace femme du Kongo central déclare au sortir de l’audience que l’ex-gouverneur de leur province Nzuji wa Mbombo leur a accordée le vendredi 8 octobre.

Annie Mbadu, coordinatrice de la plate-forme Espace Femme Kongo Central; Me Cherine Luzaisu , présidente de l’Association des femmes juristes
Congolaise, section du Kongo Central ; Me Bibiane Bakento, conseillère juridique de la Congrégation des femmes qui s’élèvent comme des mères; Pasteur Adrienne Mayala, coordinatrice de l’Organisation pour la
protection de l’enfant et de la femme; Claudine Banana, Chargée des programmes du Réseau femme et
développement du Kongo Central; Fipère Lukeba, président du Parlement des Jeunes du Kongo Central chez Catherine Nzuji wa Mbombo. Ils étaient enfants lorsque cette femme dirige de 1972 à 1975, le Bas-Congo, aujourd’hui Kongo central. Cette femme s’est démarquée dans sa gestion. Parmi ses œuvres :le marché sud dans la commune de Mvuzi.  » Nous t’aimons beaucoup maman. A chaque forum de femmes, on parle de maman Nzuji wa Mbombo. La prochaine femme qui sera gouverneur doit être comparable à maman Nzuji wa Mbombo  », soutien Annie Mbadu. C’est ce qu’elle appelle  » Maman Nzuji wa Mbombo prime  ». Cette délégation remet une statuette à cette icône politique.  » Elle représente le travail que vous avez réalisé. Cette femme porte sur son dos un bébé . Elle a encore un autre enfant qui doit grandir. Et, les seins, c’est pour allaiter  », décrit-elle.

Critérium

Heureuse, l’ex-gouverneur esquisse un sourire.  » C’est un entretien que je n’oublierai jamais. Il faut avoir à la tête de la province (le Kongo central, Ndlr) quelqu’un qui aime la province, qui ne vole pas, qui ne considère pas les biens de sa province comme ses biens, qui fait participer les originaires de cette province à ce qu’il fait. C’est un atout important », éclaircit Catherine Nzuji.
Ces femmes se sont aussi entretenus avec Rose Mutombo, ministre de la Justice. Cette ancienne femme de la société civile leur a rassuré que le président Félix Tshisekedi tient à la promotion du genre. Elles ont son soutien.
Ces femmes séjournent à Kinshasa dans le cadre d’un lobbying en faveur de la femme qu’elle veut voir prendre la tête de leur province à la faveur de la prochaine élection qui doit remplacer le tandem Matubuana-Luemba. La délégation attend d’être reçue par le président de la République.
Par ailleurs, l’Espace femme a déjà lancé la campagne » convaincs ton député pour voter une femme gouverneur  ».

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.