Major Kaniki, le tombeur du présumé meurtrier du cambiste Lifenya abandonné à l’hôpital, à Matadi

Major Kaniki, le tombeur du présumé meurtrier du cambiste Lifenya abandonné à l’hôpital, à Matadi
Partagez

Un héros laissé à son triste sort. Pendant que les policiers sont mobilisés pour traquer les bandits armés qui écument Matadi, le major Kaniki gravement fracturé à Nzanza, lors de la traque des présumés bandits qui ont tué le cambiste Désiré Lifyeni, végète à l’hôpital. Si rien n’est fait, il perdra l’usage de sa jambe.

C’est un SOS que des proches du Major Kaniki lancent aux personnes de bonne volonté. Le vaillant commandant avait arrêté un des présumés bandits impliqués dans l’assassinat du cambiste Lifenya le 8 octobre, deux jours seulement après, dans un bar, à Nzanza. Il s’en était suivi une bagarre avec ce jeune si bien qu’ils sont tombés du haut du premier étage de ce débit de boisson. Il avait quand même réussi à contenir le présumé bandit, à ce jour détenu au cachot. Malheureusement, le commandant s’est fracturé. Sa rotule s’est fortement endommagée. À l’hôpital de la police, à Coca-Cola, la situation va au-delà de leur compétence. Il faut de la chirurgie qui coûte 500$. Selon un membre de sa famille, le vaillant policier se décarcasse déjà pour assurer lui-même les petits soins mais il n’a pas les moyens pour se faire opérer par un chirurgien.  »Si nous n’agissons avant la fin de la semaine, il va perdre l’usage de sa jambe », pleure presque ce proche qui paraphrase le chirurgien. Il demande aux autorités et à toute personne de bonne foi de le soutenir.

À Matadi où l’insécurité bat son plein, les policiers sont au premier rang pour traquer les bandits. Si une cagnotte de 2 500 $ est disponible pour toute personne qui va dénoncer les malfrats, les proches de Kaniki ne comprennent pas qu’un policier, de surcroît major, qui accomplit un acte de bravoure, soit abandonné.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.