Kongo central : des récidivistes parmi les présumés criminels présentés au gouverneur ai

Kongo central : des récidivistes parmi les présumés criminels présentés au gouverneur ai
Partagez

Des habitants de Matadi affluent devant le gouvernorat du Kongo central. En colère, ils sont venus assister à la présentation, au gouverneur, des présumés criminels qui sèment la terreur dans leur ville. Parmi eux, des récidivistes.

Le Commissaire divisionnaire de la PNC/Kongo central, Général Nyembo Placide les présente.  » Jean-Claude Kangulu Phoba alias Nduta. Il fait partie des bandits armés. Leurs armes proviennent de l’Angola. Ils opèrent à Boma, Matadi, sur la route nationale, à Kinshasa et ailleurs. C’est dans ce sac qu’ils gardent ces armes enfouient dans des habitants . Oscar Banyagumuka alias BM. C’est quelqu’un qui a étudié à l’UPN et à l’ISIPA. Landry Landu de Boma, présumé receleur. Il achète des bijoux volés. Lumière Masiala est un taxi-moto qui aide les bandits à fuir. Ils sont nombreux, nous sommes en train de les traquer », dit-il. Selon le général, »ils ont avoué avoir tiré des balles avant d’emporter de l’argent et des téléphones au rond-point Kinkanda, le 25 août dernier à 21h10 dans le shop de Guylain Lendo; à Nkala-Nkala dans la résidence de Désire Lufenia qu’ ils ont tué le 6 octobre dernier à 19h; chez Jacquie Binda à ciné-palace vers les services spéciaux de la police le 13 septembre dernier à 20h45. Ils avaient emporté des perruques, bijoux etc. Le 3 septembre dernier, à 19h50,Rady Nzau, un cambiste a reçu une balle dans la jambe et a été cambriolé à A15. Ils ont aussi tiré sur un taxi-moto Ngeleme Nzita à la hanche. Ce dernier est mort ».

La justice pointée du doigt

Mais il y a aussi, des présumés voleurs qualifiés des véhicules. » Dany Falanga Mputa alias Dix balles;Glody Matangila, receleurs des véhicules volés à Kinshasa et Andrasy Mapwata;Kevin Bazadio, celui qui cherche les clients;Don Puati Phaka,élève en 5ème des humanités, un présumé racketteurs à la machette qui dirige une bande », éclaircit le général qui se réjouit de répondre à la préoccupation des cambistes.
 » Si vous voyez encore ces gens dehors, ne vous en prenez pas à la police. Notre travail se limite à les transférer à la police », souligne le commissaire divisionnaire. ‘

Certains présumés sont relâchés par la justice qui parfois estime qu’il n’y a pas de preuves. D’autres bénéficient de la grâce présidentielle. Ce coup de filet ne laisse pas indifférent Justin Luemba, le gouverneur ai.  »Continuez à faire votre travail. Transférez-les à la justice, qu’elle fasse son travail. Nous veillerons pour qu’elle fasse son travail. Nous savons que la police a un problème des moyens, nous ne cessons d’en parler avec le gouvernement central pour que vous ayez la mobilité, des armes lethales…  », encourage-t-il. Les habitants ont aussi salué le travail de la police qui estime que leur ville doit recouvrer son calme.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.