Tirs des balles pour disperser les élèves de Ntetembwa, à Matadi:Albert-Fabrice Puela exige des sanctions

Tirs des balles pour disperser les élèves de Ntetembwa, à Matadi:Albert-Fabrice Puela exige des sanctions
Partagez

À Matadi, des élèves de Ntetembwa ont été dispersé à coup des tirs à balles réelles par la police après le désordre occasionné par la mort de leur condisciple vendredi 22 octobre. Une situation que condmane, Albert-Fabrice Puela, le ministre congolais des Droits humains. Il exige des sanctions.

Au sortir de l’atelier sur l’examen périodique universel sur les droits de l’homme, à Pullman hôtel, à Kinshasa, le ministre Puela a tenu à condamner  » l’usage des tirs à balles réelles par la police pour disperser les élèves de Ntetembwa ». Des élèves se sont blessés. Il le classe dans le lot de ce qu’il appelle rupture de la quiétude de respect des droits de l’homme.  » Il faut qu’on fasse la lumière sur cela et que les responsabilités soient établies », insiste le ministre des Droits humains.
Vers 7h,pendant qu’ un élève descendait d’une moto, il a été percuté par un bus ainsi que le taxi-moto. Ils se sont cognés sur un gros véhicule. L’élève est décédé. Ses condisciples en colère ont brûlé le poids-lourd et ont caillassé le bus. Cela a poussé la police à les disperser en usant de leurs armes. La RDC doit montrer l’exemple en matière de respect des droits de l’homme comme le veut le président de la République  », souligne Albert-Fabrice Puela.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.