Au Kongo central, les enseignants du secteur publique poursuivent la grève

Au Kongo central, les enseignants du secteur publique poursuivent la grève

Un mois quasiment depuis la rentrée scolaire 2021-2021, les écoles publiques demeurent fermées. En depit de la levée de la grève prononcée par l’intersyndicale, au terme du deuxième jour des travaux paritaires gouvernement-banc syndical de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST), à Mbuela Lodje, à Kisantu, au Kongo Central, la Synergie des enseignants du Kongo central décide de maintenir la grève. Elle a organisé une marche.

Par Chadrack Kayi et Laurent Mpaka

Au cours de l’Assemblée extraordinaire tenue lundi 1 novembre à l’esplanade de l’hôtel Kimin dans la commune de Matadi,
le mémorandum de la Synergie des enseignants du Kongo central relève  » des irrégularités dans la suspension de la grève par l’intersyndicale et évoque deux raisons : L’intersyndicale n’a jamais décrété la grève bien au contraire a toujours décrété, il n’y a pas grève, la décision prise lors d’une assemblée ne peut être suspendue ou levée qu’à cette même assemblée. Chose non faite par ce dernier ».
Ceci est arrivé, au deuxième jour des pourparlers entre le gouvernement et le banc syndical, l’intersyndicale a levé la grève des enseignants. Ce qui ne passe pas. ‘Les délégués des enseignants sur mandat des affiliés déclarent non fondée la levée de la grève prononcée par l’ intersyndicale. Les enseignants de Matadi se désolidarisent de la décision de l’intersyndicale et continuent à observer la grève jusqu à la fin des travaux de Mbuela Lodge ».

En effet, depuis la rentrée des classes début octobre, les enseignants réclament l’amélioration de leurs conditions salariales.

Pression sur les syndicalistes

Cependant, les syndicalistes sont victimes de pression. »Les délégués sollicitent l’implication personnelle des autorités provinciales de bien vouloir veiller à la sécurisation de nos camarades nationaux et provinciaux de la Synergie des syndicats des enseignants du Kongo central se trouvant à Kisantu », lit-on dans leur mémorandum qu’ ils ont remis au gouverneur ai de province qui en a pris acte.
Une copie a été déposée au secretariat du bureau de la province éducationnelle du kongo central 1 à Matadi.

Dans l’entre-temps, les travaux paritaires gouvernement-banc syndical de l’EPST se poursuivent en vue de trouver un consensus sur les revendications des enseignants.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.