La LINAC recherche 11 800 $ pour réhabiliter le pavillon des malades tuberculeux multirésistants de Kinkanda, à Matadi

La LINAC recherche 11 800 $ pour réhabiliter le pavillon  des malades tuberculeux multirésistants de Kinkanda, à Matadi
Partagez

Bien que la prise en charge des tuberculeux soit gratuite, les patients multirésistants sont internés dans de mauvaises conditions à l’hôpital provincial de référence de Kinkanda. Une situation qui n’avance pas la lutte. Un plaidoyer a été fait le 5 novembre, à Matadi, en vue de trouver 11 800 $  pour la réhabilitation du pavillon militaire qui les abrite.

Par Laurent Mpaka et Chadrack Kayi

Le pavillon militaire délabré qui abrite aussi les malades tuberculeux multirésistants et ceux de la Covid-19 est délabré. Il  a besoin des murs rafraichis ; des locaux cloisonnés dotés des lits, draps, couvertures ; des toilettes…’’ Nous voulons améliorer leurs conditions d’hébergement des tuberculeux

multirésistants qui s’y trouvent ‘’, explique Marie-Louise Kabongo, point focal de La ligue nationale anti-tuberculeuse et anti-lépreuse du Congo (LINAC). Cette ONG a pour mission d’amener les politiques, les personnalités et les personnes de bonne volonté à s’engager dans la lutte contre la tuberculose.

Le Kongo central est compté parmi les huit provinces à forte charge de la tuberculose, tuberculose associée au VIH et tuberculose multirésistante avec plus de 5 000 cas de tuberculose sensible et plus de 12 120 cas de tuberculose multirésistante dépistée chaque année. ‘’ Ce dépistage reste fiable car chaque année l’écart à combler est de plus de 50% des malades non retrouvés’’, selon l’OMS cité par Chrisoly Mawete, le ministre provincial de la Santé.  La notification de la tuberculose au Kongo central est trimestrielle. ‘’ Nous avons déjà notifié 4 262 malades tuberculeux depuis le début de l’année 2021, Mais notre cible n’est pas toujours atteinte. C’est vraiment de loin et ça représente à peine 31% de dépistage pendant que nous attendons 87% des malades à dépister. Et, nous avons déjà dépisté 111 malades tuberculeux multirésistants’’, Dr Ambroise Umba, le médecin coordinateur du programme national Lèpre et tuberculose.

Le ministre Mawete est conscient que la RDC doit se battre pour l’élimination de la tuberculose en 2035 et que le Kongo central doit aussi jouer sa partition. ‘’ L’horloge tourne, le temps presse. Le gouverneur de province ai Justin Luemba, chef de l’exécutif provincial prend l’engagement avec la collaboration de tous, d’accompagner le programme dans la lutte, d’améliorer les conditions d’hébergement des malades tuberculeux multirésistants grabataires pré et XDR au Kongo Central, de fournir les moyens diagnostics au laboratoire pour le dépistage rapide de la tuberculose ‘’, promet-il. 

Lire aussi:La tuberculose s’urbanise au Kongo central et les cas attendus à Nzanza, à Matadi dépassent la norme de l’OMS

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.