Afrique : le ministre du Tourisme de la RDC Modero Nsimba participe à la réunion extraordinaire des ministres de la SADC

Afrique : le ministre du Tourisme de la RDC Modero Nsimba participe à la réunion extraordinaire des ministres de la SADC
Partagez

Les ministres de la SADC en charge de l’environnement, ressources naturelles et tourisme étaient en réunion extraordinaire à partir de Lilongwe, au Malawi par vidéoconference. Ils ont évoqué la mise en œuvre du programme du tourisme de cette organisation régionale 2020-2030 et la liquidation de l’organisation régionale du tourisme de l’Afrique australe(Retosa). La RDC y a été présente par son ministre du Tourisme Modero Nsimba.

La mise en oeuvre du programme de tourisme de la SADC 2020-2030,prend en compte le rapport de l’étude de faisabilité sur le programme « Afrique Australe sans frontières  ». Cette étude propose  » que le programme se concentre principalement sur la mise en œuvre de l’objectif 3 du programme touristique 2020-2030 de la SADC et de son plan d’action chiffré, qui traite du développement du tourisme dans les aires pour la conservation internationale ».
Autres aspects dans le point de mire de cette mise en oeuvre, la feuille de route pour l’accueil du programme  » Afrique australe sans frontières  » et la structure institutionnelle proposée pour cette fin.
Les ministres de la SADC de l’environnement, des ressources naturelles et du tourisme décident » de l’intégration du programme ‘<<Afrique australe sans frontières >>dans l’unité de coordination du tourisme du secrétariat de la SADC, au sein de la direction de l’alimentation, de l’agriculture et des ressources naturelles ; d’approuver la feuille de route relative à l’accueil du programme <<Afrique australe sans frontières >>, au sein de l’unité de coordination du secrétariat de la SADC, à la direction de l’alimentation, de l’agriculture et des ressources naturelles mais aussi d’approuver la résolution de la structure existante de l’unité de coordination du tourisme, au sein de la direction de l’alimentation, de l’agriculture et des ressources naturelles, qui passe des deux postes existants aux postes recommandés et le changement des postes flexibles actuels pour qu’ils soient entièrement financés à l’aide du budget des etats membres ».

Dans l’attente de l’arrêt sur Retosa

Quant à la liquidation de l’organisation régionale du tourisme de l’Afrique australe (Retosa), les ministres en ont pris bonne note. Ils ont aussi retenu les progrès réalisés dans la mise en oeuvre des décisions prises par le conseil des ministres et des ministres responsables de l’environnement, des ressources naturelles et du tourisme.


Ils avalisent que le jugement concernant la requête déposée par les anciens employés de Retosa sera rendu à la date qui sera communiqué par la Haute cour et que le secrétariat de la SADC sera chargé d’informer immédiatement les États membres du résultat.
Plusieurs recommandations sont faites au secrétariat : organiser le conseil d’administration temporaire en vue d’emettre un préavis de six mois sur la proposition de liquidation de Retosa, voter sur proposition de liquidation de Retosa, à la suite de laquelle une décision de la majorité des deux tiers du conseil d’administration sera prise; collaborer avec le cabinet d’avocats recruté en vue de faciliter la liquidation de Retosa et d’accéder à ses comptes par le biais du liquidateur des affaires qui sera nommé par la Haute cour d’Afrique du Sud dans le cadre de la procédure séquestre.
La contribution de Modero Nsimba, ministre du Tourisme de la RDC dans les discissions a été de taille.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.