Ovation pour Bellidée Bunga, le nouveau directeur général ai de la RTNC et huées pour son devancier Freddy Mulumba

Ovation pour Bellidée Bunga, le nouveau directeur général ai de la RTNC et huées pour son devancier Freddy Mulumba

Le fils maison Bellidée Bunga prend ses fonctions en tant que directeur général ai de la chaine nationale. Il remplace Freddy Mulumba fortement conspué par les agents.

Directeur de la redevance, il venait toujours très effacé à la maison de la télé et radio de la chaine publique.  Ce matin du milieu de décembre, il gravit les mêmes marches de la tour de la RTNC mais ovationné et pour un autre bureau : celui du directeur général intérimaire. » Unissons-nous, unissons nos forces  », encourage le directeur général ai.

Belleidée Bunga, 65 ans, a fait les sciences politiques et administratives à l’université de Kisangani. Passionné du journalisme, il a intégré la chaine nationale dans cette ville et est vite devenu la star de la province orientale. Présentateur vedette du journal, producteur des documentaires, formateur des journalistes, directeur des infos à Goma, il a gravi les échelons pour devenir directeur. Il se bat aujourd’hui pour que la RTNC renaisse de ses cendres grâce à la redevance.  Il y a récemment produit un document à l’attention de l’Assemblée nationale remis au député Deo Nkusu. Ses études de fiscalité à l’Institut supérieur de commerce de Matadi lui permette de bien s’y prendre avec la redevance.

Le nouveau directeur général ai, c’est aussi un politique. Cela lui a permis d’être pendant trois ans, directeur de cabinet de Modero Nsimba, alors ministre provincial, au Kongo central de 2010 à 2013. ‘’ C’est un bosseur. Parfois, il restait tard au cabinet pour travailler. Il ne voulait pas échouer dans ce qu’il faisait. Il avait le souci de faire réussir le ministre. Voilà par ce souci, le Seigneur le récompense. Que Dieu mette à ses côtés des collaborateurs qui vont l’aider à réussir pendant cet intérim, pourquoi pas jusqu’à sa confirmation ‘’, prie Armel Maboti, ancien secrétaire de cabinet du ministre Modero Nsima.  » Avec ton tempérament et ta maitrise en matière de gestion des ressources humaines, ça va aller  »,l’encourage, son ancien chef, Modero Nsimba, ministre national du Tourisme. C’est aussi un monsieur serviable.  » Pendant que mon dossier traînait dans la cabinet du DG depuis que j’ai terminé mes études. C’est grâce à lui que j’ai été promu chef de section  », témoigne Blaise Vangu de la chaîne nationale, station provinciale du Kongo central.

Lire aussi:Portrait: Modero Nsimba: l’ascension fulgurante d’un jeune de Boma

Grandes attentes

Plusieurs agents de la chaine nationale ont pris d’assaut la porte centrale. De blanc vêtu, brandissant des feuilles d’arbre, ils feignaient de pleurer devant un cercueil sur lequel ils ont mentionné : Adieu Freddy Mulumba. ‘’ Va en paix papa ! On ne se verra plus ‘’, chantaient-ils. Certains chauffés au rouge l’attendaient pour le ridiculiser. La garde républicaine a protégé son véhicule pendant qu’il  lui est sorti à pied par une ‘’ issue de secours ‘’.

Freddy Mulumba a été suspendu mardi 14 décembre à titre conservatoire par le ministre de la Communication et  médias à cause de la violation intentionnelle des dispositions de l’article 13, paragraphe n°1 de la loi du 17 juillet 2008 portant dispositions générales et applicables aux établissements publics, violation de l’article 15, paragraphe n°1 du décret du 30 décembre 2009 fixant le statut de la RTNC, non-respect de la procédure disciplinaire, retrait de confiance par les agents,  etc. Ce personnel était même allé en grève et avait exigé son départ.

Bellidée Bunga s’est mis au travail, les attentes des agents et cadres de la RTNC sont légion.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.