Reprise du service mercredi 19 janvier: la décision des révoqués ou remplacés par le gouverneur ai du Kongo central

Reprise du service mercredi 19 janvier: la décision des révoqués ou remplacés par le gouverneur ai du Kongo central

Après réaménagément du gouvernement provincial, nomination au gouvernorat, au secretariat général du gouvernement, à l’intendance générale, au Fonds routier du Kongo central… Les agents révoqués ou remplacés décident de reprendre le service mercredi 19 janvier. Ils s’appuient sur le message officiel de Daniel Aselo, vice-Premier ministre de l’Intérieur et décentralisation de la RDC qui enjoint les gouverneurs intérimaires de surseoir à l’exécution des décisions prises au-delà de leurs compétences. Ils sont allés au gouvernorat pour annoncer leur décision.

 » Nous entrerons tous demain ici(au gouvernorat, Ndlr). Nous avons pour soubassement, le message de Daniel Aselo  », harangue un manifestant la foule .  » Nous vous saurons gré, Excellence, de bien vouloir instruire vos commis dans les services concernés par ledit message officiel afin de faciliter cette reprise pour qu’elle se fasse dans la paix et le calme ainsi que dans la sécurité de tous les agents réhabilités dans leurs droits  », reprend le mémorandum lu par Scram Futi Buanga qui assumait la fonction de secrétaire administratif au gouvernorat. Dans la foulée, les manifestations, une cinquantaine chantent:  » Ce n’est pas notre faute.La décision est d’Aselo.  »
Ce dernier, dans un message officiel du 14 janvier dernier, a instruit les gouverneurs intérimaires  » de surseoir à l’exécution des décisions prises au-delà des compétences limitées dans le cadre de leur gestion des affaires courantes »
Fort de cela, ces manifestants exigent du gouverneur »le paiement dans un bref délai de leurs arriérés de salaire de six mois(avril, mai, juin, octobre, novembre et décembre).

Réponse du berger à la bergère

Depuis qu’en septembre, Justin Luemba a été désigné par le vice-Premier ministre de l’intérieur et décentralisation gouverneur intérimaire à la place d’Atou Matubuana qu’il considère comme déchu sur base, s’appuie-t-il de l’arrêt de la Cour constitutionnelle, il a en effet pris une série de décisions qui révoquent, permutent ou remplacent certains membres du gouvernement provincial, secrétariat provincial du gouvernement,cadres de la Direction générale des recettes du Kongo central, agents du gouvernorat, des Fonds routiers de la province etc ils sont des proches d’ Atou Matubuana. Une fin de non recevoir a été réservée aux manifestants à en croire une source .  » Ils ne lisent pas complètement le message de Daniel Aselo qui ouvre une brèche aux gouverneurs intérimaires de justifier leurs décisions. Justin Luemba avait de bonnes raisons d’agir ainsi ».

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.