‘’Nous sommes venus prendre la température de la province’’ : Réaction de l’USN en mission au Kongo central sur l’élection du gouverneur et son vice

‘’Nous sommes venus prendre la température de la province’’ : Réaction de l’USN en mission au Kongo central sur l’élection du gouverneur et son vice

L’Union sacrée de la nation(USN), la majorité du président de la République, est à la recherche d’un tandem gouverneur-vice-gouverneur. pour le Kongo central La délégation qui séjourne à Matadi pour dit-elle, ‘’prendre la température de la province’’ a rencontré le gouverneur ai.

Déjà en train de consulter la base, la délégation de l’USN a aussi échangé avec Justin Luemba, le gouverneur ai. ‘’Comme des hommes civilisés, nous avons pensé présenter nos civilités au gouverneur’’, explique le sénateur Valentin Gerengo. Mais il est vrai que cette courtoisie a trait à l’élection du gouverneur et son vice qui aura lieu le 6 avril 2022. ‘’ Nous sommes venus prendre la température de la province parce que l’histoire nous renseigne qu’au niveau du Kongo central, pour des élections du gouverneur, tous les candidats que Kinshasa amène, généralement ne gagnent pas les élections. Avec le nouveau pouvoir, il faut que cela parte de la base pour remonter au sommet ‘’, explique-t-il.

’ Nous n’amenons aucun nom…’’

 Depuis qu’il y a trois jours qu’elle séjourne à Matadi, la délégation a consulté des députés, notables, jeunes, femmes…La même opération, l’USN est en train de la faire dans 13 autres provinces concernées par l’élection des gouverneurs et où des vice-gouverneurs.

Sur les réseaux sociaux, des internautes se sont insurgés contre la démarche de l’USN qui pour eux, veut imposer un candidat de Kinshasa au Kongo central. Une chronique a même été diffusée sur les réseaux sociaux portant le titre : Union sacré à l’assemblée provinciale du Kongo central : subordination ou soumission ? Théorie des mêmes causes aux mêmes effets ? ‘’ Nous n’amenons aucun nom, nous écoutons les députés provinciaux, nous leur disons pour qui ils vont voter librement et si c’est un vote libre, la province va être développée et il faut un candidat gouverneur qui convient’’, apaise Gerengo.

Critérium ?

Sur une liste qui circule dans les réseaux sociaux, l’USN a six candidats : Muller Luthelo, Deo Nkusu, Néfertiti Ngudianza, Crispin Mbadu, Papy Mantezolo et Antoine Dimelo. ‘’ Nous laissons le critérium aux députés provinciaux qui vont voter. Parce qu’il faut savoir que le gouverneur, c’est un manager, il doit s’occuper de la province, le bien-être de la population, estime-t-il. Pour s’occuper de ça, il faut avoir un profil. Si ce profil colle avec un nom, nous pensons que c’est la province qui choisit, elle est responsable de sa province.’’  Justin Luemba apprécie la démarche de l’USN, à en croire Gerengo.

Cependant, au Kongo central, comme dans d’autres provinces de la RDC, les habitants accusent les grands électeurs de fouler aux pieds le critérium pour privilégier les candidats qui leur donnent de l’argent. Pire, l’élection arrive pendant que ces députés provinciaux ont onze mois d’arriérés d’émoluments.

Treize tickets de candidats ont déjà leurs dossiers au Bureau de traitement et de réception des candidatures du Kongo central.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.