RDC: satisfaits du travail du ministre du Tourisme Modero Nsimba, des députés nationaux décident de l’accompagner

RDC: satisfaits du travail du ministre du Tourisme Modero Nsimba, des députés nationaux décident de l’accompagner

Les députés nationaux, à travers, ceux de la Commission environnement, tourisme et ressources naturelles ont invité leur ancien collègue et ministre du Tourisme Modero Nsimba pour leur parler de son secteur. Les informations reçues ont été convaincantes. Face aux grands défis qui attendent le tourisme en RDC, les élus du peuple s’engagent à l’accompagner.

Modero Nsimba rend compte de la perception des Fonds de promotion du tourisme, de la problématique des infrastructures du tourisme, de la promotion du tourisme en RDC, la gestion des aspects touristiques dans les aires protégés et la gestion administrative de l’Institut congolais pour la conservation de la nature (ICCN). Pour ces derniers, les députés nationaux ne veulent plus voir à la tête de ce service public dans les provinces des expatriés.

Depuis qu’il y a une année qu’il pilote le ministère national du Tourisme, Modero Nsimba apporte la vigueur de sa jeunesse dans ce portefeuille longtemps négligé. Il a organisé la semaine congolaise du tourisme au Lualaba 54 ans après, réhabilite le jardin zoologique de Kinshasa 83 ans après., a rouvert la plage de Muanda, construit des bungalow au jardin botanique de Kisantu.

Faire davantage

D’autres réalisations, le vice-président Nzekuye , de la commission environnement, tourisme, ressources naturelles et développement durable les egrennent: le tourisme urbain et scolaire avec des bus qui arrivent, la sortie de la RDC de la liste rouge touristique. Elle occupe même le 2eme vice-présidence du bureau régional de l’Organisation mondiale du tourisme. « Les efforts qui sont consentis, nous en sommes satisfaits mais il ne doit pas dormir sur ses lauriers, il y a encore beaucoup à faire, il est jeune, il faut qu’il relève de grands défis qui sont devant nous dans ce secteur du tourisme. Nous l’encourageons  », soutient le député Nzekuye .

Moult défis

Parmi les défis, le deguerpissement des spoliateurs du jardin zoologique de Kinshasa, du site touristique de la Nsele,sa réhabilitation, la mobilisation des recettes sur l’aspect Hôtel restaurant café etc. « Nous allons l’accompagner. Dès la semaine prochaine, nous allons entamer des démarches pour pouvoir arriver à rétrocéder au ministère l’espace qui lui est dû. Nous allons aussi l’accompagner dans la gestion des parcs nationaux qui posent de sérieux problèmes. Il faut que tous les recommandations faites soient matérialisées pour que le secteur touristique puisse être à la dimension du pays que nous sommes qui est une destination touristique rêvée à travers à travers le monde mais pour une mauvaise campagne, notre pays ne bénéfice pas de suffisamment des touristes mais aussi nos compatriotes n’ont pas encore une culture touristique  », relève Nzekuye.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.