Trois inspecteurs de l’EPST arrêtés au cours d’une marche pacifique à Mbanza-Ngungu

Trois inspecteurs de l’EPST arrêtés au cours d’une marche pacifique à Mbanza-Ngungu

A cause de la confusion sur la marche pourtant pacifique des inspecteurs de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST) de Mbanza-Ngungu, au Kongo central samedi 16 avril , pour revendiquer des bonnes conditions de travail, trois parmi eux ont été arrêtés par la police. L’ admistrateur du territoire l’avait autorisée tandis que le Chef de division unique l’avait jugée inopportune.

Ampliateur de la correspondance de la lettre qui annonçait la marche des inspecteurs de l’EPST, le chef de division unique demande à la police de prendre toutes les dispositions pour maintenir l’ordre public. Elle signale clairement que la marche n’ est pas autorisée. Pourtant son destinataire, l’administrateur du territoire l’a autorisée.
Les inspecteurs et agents de l’Inspection générale de l’EPST, membres du syndicat national des inspecteurs de l’enseignement au Congo(Syneco) et du Syndicat interprofessionnel solidarité pour le changement (Syisoc), une trentaine, sont en face de la police au parking de Mbanza-Ngungu. Trois inspecteurs sont appréhendés. Du coup, tous ne peuvent plus atteindre leur lieu de halte: le bureau de l’administrateur du territoire. Ils voulaient pourtant lui exposer leurs difficultés socioprofessionnelles: Allocations des indemnités permanentes et non permanentes, les frais de fonctionnement, les salaires et autres avantages sociaux. « Comment la police peut agir de cette manière  », se désole Justin Mbambote, secrétaire provincial (Syneco) . « La police a manqué de professionnalisme et de dialogue  », estime l’inspecteur Lutaladio.
La police qui a réalisé la confusion que la correspondance des inspecteurs a engendrée a libéré les trois inspecteurs.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.