Lutte contre le paludisme en RDC : campagne de distribution des moustiquaires attendue dans les écoles primaires

Lutte contre le paludisme en RDC : campagne de distribution des moustiquaires attendue dans les écoles primaires

En RDC, le paludisme autrement appelé ‘’malaria’’ est la première cause de consultation, d’hospitalisation et de décès. Bien que la maladie soit évitable, le paludisme continue d’avoir des conséquences dévastatrices sur la santé et les moyens de subsistances des populations à travers le monde. Dans le cadre de la lutte contre cette maladie parasitaire, le Programme national de lutte contre le paludisme (PNLP) lance dans les tous prochains jours, une campagne de distribution gratuite des moustiquaires imprégnées d’insecticide à longue durée d’action (MILD) en milieu scolaire.

Des enquêtes ont démontré qu’après chaque campagne de masse, il y a un taux de déperdition de 50% d’utilisation des moustiquaires dans les ménages. Pour combler ce gap en couverture, le gouvernement a mis en place une nouvelle stratégie qui est une distribution continue. Roger Lukaku, expert en communication au secrétariat général de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST) « explique que c’est une distribution complémentaire à la campagne de masse. Pour cette campagne, les élèves constituent la cible principale. C’est pour garder à un taux plus élevé, les moustiquaires au niveau des ménages’’.

Médias dans la danse

’’Nous avons à lutter contre toutes les fausses informations qui peuvent circuler pour empêcher l’adhésion de la communauté à l’usage de la moustiquaire. Faire comprendre la population , aux ménages notamment aux parents qui vont recevoir les élèves après cette distribution dans les écoles, comment ils peuvent accompagner ces élèves pour qu’ensemle nous puissions lutter contre le paludisme qui est ce fléau qui crée non seulement l’absentéisme mais voir l’abandon carrément des études des élèves malades’’, ajoute-t-il.
Pour l’efficacité de cette communication, les médias sont mis à contribution. Jean Ndombasi, coordonnateur de l’Union des médias communautaires du Kongo Central (Umecko) estime que ‘’les journalistes des radios ont été formés trois jours durant pour savoir quel langage utiliser et quels messages diffuser avant, pendant et après cette campagne prévue d’ici à trois semaines  » .  » Déjà nous avons élaboré des plans médias pour cette fin’’, garantie-t-il.

Vacciner contre le paludisme

’Innover pour réduire la charge du paludisme et sauver des vies tel est le thème annuel 2022 à l’occasion de la journée mondiale du paludisme célébrée le 25 avril de chaque année. Pour Dr Noella Gayala, médecin traitant au centre de santé et maternité Hygiène Kalamu/Boma ‘’Cette innovation fait allusion au vaccin. Si tous les enfants et les femmes enceintes sont vaccinés, je pense que l’incidence et même le taux de mortalité seront réduits. Ce vaccin n’est pas encore sur place à Boma, moins encore à Kinshasa, voilà pourquoi, nous demandons à l’Etat de tout mettre en œuvre pour rendre effective la vacciation’’.

Entretemps, la population devrait continuer à respecter les mesures préventives, comme dormir sous la moustiquaire, assainir son environnement et en cas de fièvres et autres symptômes de la maladie se rendre à l’hôpital  » car le traitement de la malaria est gratuit dans les hôpitaux publics souligne le docteur ».

Vivement le MILD

En 2020, le Programme national de lutte contre le paludisme(PNLP) a rapporté plus de 22.622.527 cas confirmés de paludisme et 18.660 décès dus à cette maladie. Pour y faire face, l’utilisation de la moustiquaire imprégnée d’insecticide à longue durée d’action (MILD) est l’un des moyens le plus efficace de prévention contre cette maladie parasitaire. Le PNLP en partenariat avec l’EPST travaille d’arrache-pied pour le lancement de la campagne. La distribution gratuite est une intervention qui consiste à remettre gratuitement les MILD aux élèves afin de permettre à tous les membres des ménages de dormir, chaque nuit, sous la moustiquaire pour se protéger des piqûres des moustiques qui transmettent la malaria.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.