Une marche et un repas de cœur qui unissent le comité Tuluka et les agents

Une marche et un repas de cœur qui unissent le comité Tuluka et les agents

Marcher, boire et manger :trois verbes conjugués pour célébrer, à l’Organisation pour l’équipement de Banana-Kinshasa (OEBK) ,la journée internationale du travail qui tombe un dimanche mais célébrée le samedi 30 avril en RDC. Le nouveau comité Tuluka l’a placée sous le signe de l’unité pour réussir à redresser ce service public.

Pont Maréchal Mobutu, 6h30

Memorial du Pont Maréchal Mobutu, 6h30 ! Des cadres et agents de l’OEBK arborant tous des T-shirts estampillés:  » Comité Gloria Tuluka, OEBK, le port en eaux profondes, c’est nous.  » Bouteilles d’eau en mains, souriants, ils sont prêts à franchir le pont jusqu’à Londe pour déboucher sur Chaudron d’enfer soit 4 km. Quand Gloria Tuluka, la directrice générale, arrive, elle est ovationnée. « Je voudrais passer ce moment de bonheur avec vous  », communique-t-elle. Du coup, elle donne le la de la marche de santé. Environ 250 agents en tenues de sport marchent allègrement.

Viviane NNgomba, inspectrice à l’OEBK

Rechercher la cohésion

Devant les marcheurs, le comité de gestion et les chefs des départements. « La marche est un exercice très essentiel pour la santé physique  », rappelle le directeur général adjoint Tovo, heureux de l’ activité. « Cela va nous permettre de vivre l’amour et l’unité  », complète Ngoyo Lava, le président de la délégation syndicale.


Unité, c’est ce à quoi travaillent ces nouvelles autorités. « Aujourd’hui, nous avons redonné le sourire, les gens sont contents, nous- mêmes aussi ,nous le sommes. Nous sommes un comité des fils maison, nous plaçons les travailleurs au centre de tout  », souligne Kabwende, le directeur technique.

Sortir le personnel du surendettement

Depuis près de huit ans, l’OEBK n’a plus jamais organisé de telles activités. Cependant, les
deux mois du comité Tuluka à la tête de l’organisation envoie des signaux forts aux agents. Il a payé deux fois de suite tout le personnel. Pourtant, avant leur arrivée, les agents étaient payés selon les grades.

Gloria Tuluka

Payer les arriérés et régulièrement va permettre de sortir les agents du cycle infernal des dettes, des banques Lambert… »C’est une très bonne idée  », appuie Ngoyo Lava. Il estime que si le comité Tuluka qu’il qualifie d’objectif et de respectueux de ses promesses paie d’un trait les arriérés et la gratification cela permettra aux agents surendettés d’avoir une bouffée d’oxygène . Autres propositions :rendre régulière la paie(pari que le comité veut déjà gagner) et réussir le pari de la mécanisation des agents à la fonction publique.Si le message véhiculait sur les t-shirts est clair : »Le port en eaux profondes, c’est nous’ ‘, la vision de la délégation syndicale est’ ‘de soutenir le nouveau comité jusqu’à la victoire finale  », indique Mayobo, le vice-président.

La fête du travail est un succès. Néanmoins, les agents attendent encore deux autres journées de taille: le 21 mai, les 39 ans du pont Maréchal Mobutu et le 30 juin, fête de l’indépendance.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.