Les coopératives de petits producteurs agricoles de Mbanza-Ngungu heureux des outils et semences mis à leur disposition par le gouvernement

Les coopératives de petits producteurs agricoles de Mbanza-Ngungu heureux des outils et semences mis à leur disposition par le gouvernement

La Covid-19 a mis en berne les activités de plusieurs maraîchers de Mbanza-Ngungu, au Kongo central . Pour leur permettre d’améliorer leur production, le gouvernement congolais en partenariat avec FIDA à mis à leur disposition dimanche 16 mai, de petits outils et des semences. Ils en sont contents.

Une cinquantaine de coopératives agricoles des petits producteurs qui évoluent en union reçoivent des motos pompe, râteaux, houes, arrosoirs, pelles, imperméables, binettes, brouettes, bottes, pulvérisateurs et des semences( tomate , oignon, ciboule, poivron etc). « Nous sommes émus. Un papa qui n’abandonne pas ses enfants est un papa responsable. Cette fois-ci, il a amélioré. Nous avons des motos pompe qui vont nous permettre de bien irriguer nos légumes  », remercie Thatcher Wenze, présidente de l’union des maraîchers des Cataractes. « Nous sommes en saison sèche avec la moto pompe, cela va nous permettre de produire plus  », se réjouit Albert Malala, président du regroupement des éleveurs et des agriculteurs de Mbanza-Ngungu.

En faire bon usage

Depuis la Covid-19, il s’est observé un ralentissement de la récolte de petits producteurs agricole. Ce qui a poussé le gouvernement congolais a négocié avec le partenaire FIDA(Fonds international pour le développement agricole) le nouveau projet Repac(Renforcement de la résilience de petits producteurs face aux impacts de la Covid-19) en vue de relancer leur productivité. En effet, il s’agit d’un sous-projet dans la zone d’intervention de Papakin, un projet lancé en 2010 et arrivé à terme en 2022.

 » Le gouvernement de la République accorde beaucoup d’importance actuellement au secteur agricole. L’économie de notre pays est tournée vers l’agriculture. Déjà, le chef de l’Etat Félix Tshisekedi fait de l’agriculture le poumon du développement économique. Voilà pourquoi, il a mis en place le slogan : La revanche du sol sur le sous-sol  », explique Bob Mabungu, coordonnateur de la cellule technique d’appui et assistant du secrétaire général à l’Agriculture.  »Utilisez en bon père de famille tout ce matériel pour plus rentabiliser vos activités agricoles afin de mériter cette confiance que les autorités ont placée en vous’ ‘, conseille-t-il.
Si c’ est l’administrateur territoire Luc Makiadi qui a présidé la cérémonie à Mbanza-Ngungu, à Matadi, c’est le secrétaire général à l’agriculture qui la présidée.
Le Repac concerne aussi Songololo (Kongo central), Kinshasa, kikwit,Bulungu, Bandundu ville et Masimanimba.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.